Passer au contenu principal

Quand le géant Vert Daniel Brélaz joue au futurologue

Dans un livre, le conseiller national prône l’énergie solaire, égratigne les catastrophistes et se méfie des androïdes.

Dans son livre, Daniel Brélaz raconte une partie de sa vie et dépeint les grandes mutations des prochaines décennies.
Dans son livre, Daniel Brélaz raconte une partie de sa vie et dépeint les grandes mutations des prochaines décennies.
YVAIN GENEVAY

Le conseiller national Vert Daniel Brélaz, dont l’accent vaudois traînant et essoufflé a été imité à la perfection par le comique Yann Lambiel, est un miraculé. Sa vie a failli s’arrêter à l’âge de 4 ans, quand il a été shooté par une voiture sur un passage pour piétons (lire l’encadré). Ce moment dramatique figure dans le livre qu’il publie aujourd’hui*. L’ancien syndic de Lausanne y raconte une partie de sa vie, mais il dépeint surtout les grandes mutations énergétiques, techniques et sociétales que nous affrontons. Et il joue au futurologue en esquissant dix scénarios sur ce qui nous attend en 2067.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.