Genève signe un accord de partenariat avec Pékin

BilatéralesL'accord entend consolider les liens entre les deux villes notamment à travers le vol direct Pékin-Genève ou l'institut Confucius sur les bords du Léman.

Le président du Conseil d'Etat Charles Beer et M. Wang Anshun, maire de Pékin.

Le président du Conseil d'Etat Charles Beer et M. Wang Anshun, maire de Pékin. Image: Dong Liu

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton de Genève a signé lundi matin à Pékin un accord de partenariat global avec la capitale chinoise. Une délégation genevoise composée de 56 personnes et emmenée par le président du Conseil d'Etat Charles Beer a fait le déplacement à Pékin pour parapher cet accord.

«L'accord est certes très général, mais consacre tout un ensemble de relations bilatérales qui se sont développées ces dernières années et qui n'auraient peut-être pas eu lieu sans cette perspective», a expliqué à l'ats M. Beer. A l'appui, il cite l'installation d'un institut Confucius sur les bords du Léman, un vol direct Pékin-Genève, des échanges entre conservatoires, entre universités, ainsi que les enseignes horlogères qui fleurissent à Pékin.

Renforcer la Genève internationale

Il s'agit d'ailleurs pour le canton du premier partenariat stratégique de ce type signé avec une province d'un autre pays, la municipalité de Pékin ayant rang de province en Chine. L'accord s'inscrit en outre dans la ligne des efforts de la diplomatie suisse pour intensifier les liens entre les deux pays et doit également renforcer le rôle diplomatique de la Genève internationale, a rappelé M. Beer.

«Je tiens beaucoup à ce que le volet éducation et culture soit présent dans ce partenariat», a déclaré le conseiller d«Etat. «Culture et éducation sont les véritables points de rencontre entre les peuples», a-t-il poursuivi. L'avenir de l'humanité dépend des capacités d'échange des cultures, sans quoi la mondialisation économique est destructrice de l'humanité en tant que telle.

Un marché intéressant

Les membres de la délégation ont ensuite eu l«occasion de rencontrer des interlocuteurs chinois à l'occasion du Forum économique Genève-Pékin. «Pour la place financière également, le marché chinois est intéressant», expliquait un participant. Les gestionnaires de patrimoine genevois sentent en effet le besoin de diversifier leur clientèle, à l'heure où les fortunes chinoises sont de plus en plus internationalisées.

La délégation genevoise comptait des représentants des secteurs de l'enseignement, de l'horlogerie, de la santé, du négoce, des services financiers et de l'expertise juridique en droit des affaires. Le conseiller administratif de la Ville de Genève Guillaume Barazzone, qui était à Pékin pour un congrès, a également participé au forum. (ats/nxp)

Créé: 16.09.2013, 13h38

Articles en relation

Il y a plus de 300 milliardaires en dollars en Chine

Argent Le nombre de milliardaires en dollars en Chine a passé cette année pour la première fois le seuil symbolique des 300, selon une étude publiée mercredi. Plus...

Et l'homme le plus riche de Chine est...

Classement Le patron du conglomérat géant Wanda, qui a notamment racheté la chaîne américaine de salles de cinéma AMC et un fabricant britannique de yachts, est désormais l'homme le plus riche de Chine, selon Forbes. Plus...

La Chine détrône les USA pour l'e-commerce

Commerce en ligne En pleine explosion, le marché chinois du e-commerce devrait supplanter dès cette année les Etats-Unis à la première place mondiale, selon une étude publiée cette semaine par le cabinet de conseil Bain & Company. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.