Genève et Vaud, les cantons romands où la vie est la plus chère

EtudeImpôts, logement et coûts de la santé élevés au bout du lac font que les ménages genevois disposent du revenu disponible le plus bas de Suisse.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Genève est le canton où la vie est la plus chère de Suisse, selon une étude de Credit Suisse parue ce mardi, devant Bâle-Ville et Vaud. Le revenu librement disponible - soit le montant restant à la disposition d’un ménage après déduction des prélèvements obligatoires et des coûts fixes - y est le plus faible du pays, constate le numéro deux bancaire helvétique. Cet indicateur est des plus précis, lui qui prend en compte des facteurs allant des montants des impôts aux frais de logement en passant par les coûts de la santé et de gardes des enfants.

Dans l'îlot de cherté helvétique, les ménages genevois disposent ainsi du revenu librement disponible le plus bas en raison d'une charge fiscale supérieure à la moyenne, du coût élevé du logement et des primes d'assurance-maladie les plus chères du pays, indique Credit Suisse.

Nos infographies sur la pauvreté en Suisse

A l'inverse, Uri arrive en tête grâce à une fiscalité attractive, aux bas prix de l'immobilier, à des coûts de la santé modérés et à des tarifs d'électricité avantageux. Un «paradis fiscal» comme Zoug figure tout juste au-dessus de la moyenne nationale, pénalisé par les frais de logement.

Les cantons à forte composante urbaine de Genève et Bâle-Ville, où les frais de logement et des prélèvements obligatoires élevés renchérissent la vie, se retrouvent en fin de classement. Les cantons de Vaud, Zurich, Bâle-Campagne et Neuchâtel présentent également un attrait financier inférieur à la moyenne.

La ville, plus chère que la campagne

Credit Suisse réalise cette étude tous les cinq ans depuis 2006. A chaque fois, le canton du bout du lac pointe à la dernière place du classement, juste devant Bâle-Ville. Le canton de Vaud, antépénultième cette année, figure également toujours en queue de peloton.

Parties intégrantes d'un État fédéral, les 26 cantons et les quelques 2300 communes helvétiques disposent de leur propre loi fiscale et imposent différemment leurs habitants. La charge fiscale est généralement plus élevée dans les centres urbains que dans les régions rurales. Les frais de garde des enfants, de logement et notamment les coûts de la santé varient également. De tous ces critères, selon Credit Suisse, il ressort que les ménages cherchant à faire des économies ont intérêt à fuir les agglomérations, quitte à devoir supporter des frais supplémentaires liés aux trajets pendulaires.

Créé: 13.12.2016, 10h29

Articles en relation

Qualité de vie: Genève et Lausanne mal notées

Suisse Entre le bruit, les problèmes de logement ou encore les cambriolages, les deux villes romandes présentent de nombreux désavantages. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...