Passer au contenu principal

Genève au chevet de son système de psychiatrie pénitentiaire

Pierre Maudet et Mauro Poggia souhaitent des compléments à un rapport sur les soins psychiatriques en détention.

Le Professeur Panteleimon Giannakopoulos, responsable de la gestion médicale de Curabilis.
Le Professeur Panteleimon Giannakopoulos, responsable de la gestion médicale de Curabilis.
Olivier Vogelsang

La réforme du système genevois en matière de psychiatrie pénitentiaire proposée par le professeur Panteleimon Giannakopoulos mérite réflexion. Les magistrats chargés de la Santé et de la Sécurité, Mauro Poggia et Pierre Maudet, réunis hier, relèvent «la qualité d'un document fouillé», mais souhaitent que des compléments lui soient apportés.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.