Passer au contenu principal

Genève refuse de retirer la photo qui fâche la Turquie

Le consulat de Turquie estimait l’image offensante pour son président. La Mairie invoque la liberté d’expression.

Demir Sönmez, devant la photo qui a provoqué la colère d’Ankara, assure qu’aucun autre Etat n’a exercé de pression.
Demir Sönmez, devant la photo qui a provoqué la colère d’Ankara, assure qu’aucun autre Etat n’a exercé de pression.
Fabrice Coffrini

Les autorités turques sont toujours très réactives lorsque l’on remet en cause à l’étranger leur vision de l’histoire de leur pays ou qu’est écornée l’image de leur président, Recep Tayyip Erdogan. Mardi, le Conseil administratif de la Ville de Genève a toutefois refusé d’accéder à la demande du consulat de Turquie et d’Ankara de retirer un cliché du photographe Demir Sönmez, exposé à la place des Nations parmi d’autres. (Lire ci-dessous: Ankara a déjà fait pression sur Genève)

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.