Les Genevois se prononcent sur le tunnel sous la rade

Votation cantonaleL'initiative de l'UDC sur la traversée de la rade connaîtra son sort aujourd'hui. Le Conseil d'Etat et presque toute la classe politique s'y opposent.

Excédée par les perpétuels bouchons au centre-ville, l'UDC a misé sur une solution à court terme.

Excédée par les perpétuels bouchons au centre-ville, l'UDC a misé sur une solution à court terme. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Genève, les citoyens votent ce dimanche 28 septembre sur l'initiative de l'UDC demandant au canton de construire une traversée routière de la rade sous la forme d'un tunnel. Le Conseil d'Etat ainsi que la quasi totalité de la classe politique s'opposent à ce projet jugé trop cher et inefficace pour résorber les bouchons au centre-ville.

Appui du TCS

L'UDC, soutenue par le MCG dans sa croisade pour le tunnel sous la rade, a également obtenu l'appui du TCS. Les forces en présence semblent inégales sur le papier, mais tout pronostic sur l'issue du vote est difficile tant ce sujet est émotionnel au bout du lac. Seule certitude: le taux de participation devrait être élevé atteignant environ 55%.

Excédée par les perpétuels bouchons au centre-ville, l'UDC a misé sur une solution à court terme. Le parti demande d'inscrire dans la Constitution la construction d'ici six ans d'un tunnel à quatre voies entre l'avenue de France et le Port-Noir ainsi que d'un tunnel de liaison à deux voies sur la rive gauche. Coût estimé de l'ouvrage: 1,2 milliard de francs.

L'alternative à 3 milliards

Les opposants à ce tunnel mettent en évidence le contexte budgétaire difficile que doit affronter le canton. Ils estiment également que cette petite traversée routière ne résoudra pas les problèmes de mobilité au centre-ville. La droite ainsi que le Conseil d'Etat misent en revanche sur une grande traversée plus au large à l'horizon 2030.

Cette variante plus onéreuse – environ 3 milliards – a, selon eux, l'avantage de boucler le contournement autoroutier de Genève. Elle pourrait ainsi potentiellement bénéficier d'une subvention fédérale. La conseillère fédérale Doris Leuthard a toutefois clairement indiqué que le Conseil fédéral ne pouvait pas s'engager aujourd'hui sur la réalisation et le financement de la traversée autoroutière du lac. (ats/nxp)

Créé: 28.09.2014, 09h36

Articles en relation

Genève s'écharpe sur la traversée de la rade

Votations cantonales Les citoyens genevois doivent se prononcer ce 28 septembre sur l'initiative populaire «Pour une traversée de la rade». Le texte de l'UDC prévoit un tunnel de 1,5 km sous l'eau pour désengorger la ville. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.