Glencore compte limiter sa production de charbon

ÉnergieLe géant suisse des matières premières a annoncé mercredi qu'il s'engageait à maintenir sa production de charbon au niveau actuel.

Photo du siège social de Glencore, à Baar (ZG).

Photo du siège social de Glencore, à Baar (ZG). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Glencore, le géant suisse des matières premières, a annoncé mercredi qu'il s'engageait à plafonner sa production de charbon, cédant à la pression croissante des investisseurs en faveur d'une économie à plus faible empreinte carbone.

Le groupe suisse a précisé, lors de la publication de ses résultats annuels, que ses capacités de production seraient maintenues «globalement aux niveaux actuels», sans plus de précisions.

Transition énergétique

En 2018, sa production de charbon s'était élevée à 129,4 millions de tonnes et avait représenté 12,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 26% par rapport à l'année précédente.

Le groupe basé à Baar a dit vouloir donner la priorité dans ses investissements à la production des matières premières essentielles à la transition énergétique.

Racheter... pour économiser

Mais cette annonce intervient alors qu'il s'est fortement renforcé dans le charbon récemment: il avait notamment repris en 2018 les parts du son concurrent Rio Tinto dans la mine de Hail Creek en Australie, dans le Queensland.

Et finalisé le rachat de 49% de la mine australienne de Hunter Valley, située en Nouvelle-Galles du Sud, qu'il s'était âprement disputée avec le chinois Yancoal.

Avec l'intégration de ces deux mines dans son portefeuille, le groupe a identifié 185 millions de dollars d'économies de coûts potentielles, a-t-il chiffré mercredi.

Surtout, au terme de ces acquisitions, sa production de charbon devrait désormais se monter à 145 millions de tonnes en 2019, en forte hausse par rapport à 2018. (afp/nxp)

Créé: 20.02.2019, 12h14

Articles en relation

Glencore, une épine dans le pied de notre ministre

L'invitée Manon Schick déplore qu'Ignazio Cassis ait choisi la Zambie pour son premier déplacement en Afrique. Plus...

Cassis félicite Glencore et s’attire les foudres des ONG

Affaires étrangères Un tweet du ministre des Affaires étrangères sur une mine en Zambie fait polémique. Plus...

La visite d'Ignazio Cassis à Glencore critiquée

Zambie Le ministre des affaires étrangères a visité en Zambie une mine de cuivre appartenant au très controversé groupe zougois. Il s'est dit «impressionné» par des réalisations de Glencore. Plus...

Glencore réduit ses objectifs annuels

Matières premières Le spécialiste zougois des matières premières modère ses ambitions d'excédent d'exploitation dans le négoce pour l'année en cours. Plus...

Glencore se prépare à affronter les Etats-Unis

Justice Les Etats-Unis exigent que le groupe zougois prouve que ses activités au Nigeria, en République démocratique du Congo (RDC) et au Venezuela soient bien conformes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.