Passer au contenu principal

Le Glivec empoisonne les relations entre Berne et Bogota

Les pays du Nord protègent les intérêts des sociétés pharmaceutiques. Sans penser aux malades du Sud.

Berne tente de dissuader la Colombie de déclasser le Glivec de Novartis.
Berne tente de dissuader la Colombie de déclasser le Glivec de Novartis.
NOVARTIS

Logique commerciale contre droits humains. La santé est un champ de bataille. D’un côté, les entreprises pharmaceutiques, souvent soutenues par leurs gouvernements, défendent bec et ongles leurs profits. De l’autre, les populations malades revendiquent le droit d’accéder aux traitements à des prix abordables. Deux positions difficilement conciliables et donc sources de vives tensions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.