Le gouvernement bernois veut arrêter Mühleberg d'ici à 2022

NucléaireLe gouvernement bernois propose d'arrêter la centrale de Mühleberg le plus rapidement possible mais au plus tard en 2022. Cette prise de position figure dans le contre-projet à l'initiative «Mühleberg à l'arrêt».

La centrale nucléaire de Mühleberg.

La centrale nucléaire de Mühleberg. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la première fois en Suisse, un canton fixerait une date-butoir pour l'arrêt d'une centrale nucléaire existante. Indépendamment du contre-projet et des délais fixés, la centrale devrait être mise à l'arrêt rapidement si la sécurité n'était plus garantie, a assuré mercredi le gouvernement bernois.

Concertation avec les FMB

Le contre-projet prévoit que l'arrêt de cette centrale en activité depuis 1972 soit pris en accord avec les Forces motrices bernoises (FMB), société qui exploite le site. Les FMB approuvent globalement le contre-projet. L'entreprise table actuellement également sur l'horizon 2022 pour arrêter cette installation.

L'initiative «Mühleberg à l'arrêt» a été déposée en février 2012 par un groupe de citoyens après la catastrophe de Fukushima. Elle demande que le canton, actionnaire majoritaire de la société FMB Energie SA, veille à l'arrêt immédiat de la centrale nucléaire.

Responsabilité du canton

Mais un arrêt immédiat de la centrale pourrait entraîner des coûts importants pour le canton de Berne, a affirmé l'exécutif. Celui-ci ne peut en effet pas ordonner une fermeture immédiate. Il devrait l'imposer en sa qualité d'actionnaire majoritaire des FMB.

Comme les membres du conseil d'administration chargés par le canton de mettre en oeuvre cette décision n'agiraient pas dans le sens du profit de l'entreprise, la responsabilité du canton face aux autres actionnaires serait engagée. Les prétentions en dommages et intérêts pourraient se chiffrer en centaines de millions.

Sortie du nucléaire

Sur le fond, le contre-projet du gouvernement vise le même objectif que l'initiative: en tant qu'actionnaire majoritaire, le canton de Berne veillera à une mise à l'arrêt aussi rapide que possible de la centrale nucléaire de Mühleberg. Contrairement à l'initiative, la date en serait toutefois fixée en accord avec FMB Energie SA.

Avec ce contre-projet, le gouvernement estime qu'il concrétise sa politique énergétique qui prévoit une sortie ordonnée du nucléaire. Le texte fait l'objet d'une procédure de consultation jusqu'à fin mai. Le gouvernement adoptera ensuite le texte à l'intention du Grand Conseil.

Barrage du lac de Wohlen

S'agissant de la sécurité, l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) a répété que le barrage à la sortie du lac de Wohlen (BE), à quelque 1300 mètres de la centrale, pouvait résister à un séisme comme il en survient tous les 10'000 ans. Une assurance également donnée par l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN).

Greenpeace avait affirmé en février, sur la base d'études de deux experts, que Mühleberg n'offrirait pas toutes les garanties en cas de tremblement de terre. L'organisation écologiste estime que les rapports réalisés par les FMB et avalisés par les autorités fédérales sont lacunaires. (ats/nxp)

Créé: 06.03.2013, 18h04

Galerie Photos

Articles en relation

Quatre scénarios pour débrancher Mühleberg

Nucléaire Sécurité absolue contre rentabilité, écolos contre exploitants, la centrale de Berne est au centre d’une bataille féroce Plus...

Greenpeace craint un accident nucléaire en cas de séisme

Mühleberg L'organisation écologiste critique les expertises validées par la Confédération et y décèle des anomalies. Elle demande que la lumière soit faite et que la centrale de Mühlerberg soit arrêtée provisoirement. Plus...

Manquements constatés à la centrale de Mühleberg

Nucléaire Si l’Agence internationale de l’énergie atomique a jugé sûre la centrale, elle a noté des failles dans l'encadrement du personnel et la sécurité du site. Les employés ne sont en outre pas assez protégés. Plus...

Production record de courant à la centrale de Mühleberg

NUCLEAIRE La centrale nucléaire bernoise a produit l'an dernier 3117 millions de kilowattheures (kWh) de courant. Il s'agit d'une quantité record depuis sa mise en service en 1972. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.