Grande expérience pour le revenu de base

SuisseLes auteurs de l'initiative pour un revenu de base inconditionnel refusée en 2016 prévoient un grand test de simulation.

L'initiative avait été rejetée par 76,9% des votants l'an dernier.

L'initiative avait été rejetée par 76,9% des votants l'an dernier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Malgré le «non» clair à l'initiative pour un revenu de base inconditionnel il y a une année, les initiants ne veulent pas abandonner leur projet. Ils prévoient une grande expérience de simulation avec plusieurs centaines de personnes.

Cinq membres de l'ancien groupe de campagne bâlois ont fondé l'organisation «Dein Grundeinkommen» (ton revenu de base), indique le mouvement dans un communiqué diffusé mardi. L'essai doit être financé par financement participatif («crowdfunding»).

L'organisation avait déjà récolté 60'000 francs de cette manière durant la campagne de vote. Deux personnes désignées au hasard avaient ensuite reçu cette somme comme revenu de base durant un an, soit 2500 francs par mois. En plus de leur revenu normal toutefois.

Les initiants veulent faire le prochain pas et simuler le principe du revenu de base inconditionnel. Le but est de créer une assurance de solidarité, a dit à l'ats Silvan Groher, co-initiant. Ce revenu de base doit être versé lorsque les autres sources de gain se tarissent. De tels projets pilotes existent dans d'autres pays.

Projet pilote en Finlande

La Finlande teste actuellement le revenu de base inconditionnel. Choisis au hasard, 2000 chômeurs perçoivent depuis janvier 560 euros (608 francs) par mois au lieu des allocations, sans conditions. Cette somme ne doit pas être déclarée aux impôts et on peut la compléter par un revenu supplémentaire sans préjudice financier.

L'expérience doit durer deux ans. Le gouvernement veut simplifier le système de prestations sociales et stimuler l'emploi.

En Suisse, l'initiative avait été rejetée par 76,9% des votants. Les initiants - un groupe d'intellectuels, d'artistes et de publicistes - s'étaient pourtant montrés satisfaits du résultat. Après tout, plus d'une personne sur cinq avait dit «oui». (ats/nxp)

Créé: 06.06.2017, 13h04

Articles en relation

Le revenu universel ne fait pas l'unanimité

France Selon un sondage publié lundi, une majorité de Français s'oppose à l'idée d'un revenu universel, mesure phare de Benoît Hamon. Plus...

Quand les humains ne travailleront plus

RBI Le revenu de base inconditionnel pourrait devenir essentiel si les robots venaient à remplacer les travailleurs dans les entreprises. Plus...

La Finlande teste le revenu universel. Une utopie?

Expérience Le principe d’une rémunération de base, rejetée par le peuple suisse, est mis à l’essai par le gouvernement finlandais pour un groupe test de chômeurs. Une expérience déjà commentée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.