Les grands détaillants suisses retirent la viande de cheval

MaltraitanceAprès un reportage de l'émission Kassensturz montrant les mauvais traitements des chevaux destinés à l'abattage, Coop, Denner, Aldi, Lidl et Spar retirent la viande de cheval de leurs rayons.

Divers élevages de chevaux aux Etats-Unis, Canada, Mexique et Argentine dont provient la viande vendue en Suisse.

Divers élevages de chevaux aux Etats-Unis, Canada, Mexique et Argentine dont provient la viande vendue en Suisse. Image: Tier Schutz Bund Zürich

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les détaillants suisses réagissent aux mauvais traitements subis par des chevaux destinés à l’abattage, notamment aux Etats-Unis et au Canada: ils ont retiré des produits contenant de la viande de cheval de leurs assortiments. Seule la Migros conserve la viande en provenance du Canada.

L’Office vétérinaire fédéral (OVF) examine l’origine des images d’un reportage diffusé mardi soir par l’émission «Kassensturz» de la télévision alémanique et cherche à contacter les importateurs.

USA, Canada, Mexique et Argentine

Selon des recherches menées par l’association de protection des animaux du canton de Zurich, la viande en Suisse est importée des Etats-Unis, du Canada, du Mexique et d’Argentine. Or, les chevaux sont traités dans des conditions épouvantables avant d’être abattus.

Les détaillants suisses ont pris connaissance de ces faits déjà la semaine passée et ont réagi en conséquence: Coop, Volg, Spar, Denner, Aldi et Lidl ont décidé de retirer certains produits à base de viande de cheval, tels que les steaks ou les «Mostbröckli».

Aucune viande de cheval en provenance des pays incriminés ne sera vendue, tant que ces allégations n’auront pas été clarifiées, ont indiqué mercredi à l’ats les responsables médias.

La Coop a retiré les produits de charcuterie, a précisé Ramón Gander, porte-parole du distributeur. Les révélations de l’association de protection des animaux a «choqué» Coop qui se sent concernée. Selon M. Gander, la viande fraîche provient en revanche invariablement de France et de Pologne et continuera donc à être vendue.

Migros critiquée

L’association critique également la Migros. Le géant orange achète de la viande de cheval des abattoirs Bouvry, accusés de maltraiter leurs animaux.

Migros est «étonnée» que les abattoirs Bouvry soient montrés dans le reportage de «Kassensturz», a réagi la porte-parole Monika Weibel. De tels traitement sont «inacceptables», a-t-elle ajouté. Malgré cela, la Migros continue de collaborer avec Bouvry et vendre sa viande.

La Migros a signé un cahier des charges avec le fournisseur, Skin Packing SA, a argumenté Mme Weibel. Il englobe l’élevage, l’engraissement et le transport. Tout était en ordre lors des derniers contrôles en juillet 2012, a-t-elle affirmé.

Le distributeur compte vérifier le cahier des charges et l’étoffer le cas échéant. De nouveaux contrôles indépendants et imprévus sont également envisagés afin que ce type de situation ne puisse plus se reproduire. Selon Mme Weibel, de tels manquements ne sont pas tolérables.

Pas de lien avec les lasagnes

Les maltraitances révélées mardi par «Kassensturz» n’ont aucun rapport avec le scandale européen des lasagnes. Les recherches liées au reportage ont commencé il y a environ une année, a indiqué mercredi à l’ats York Ditfurth, de l’association de protection des animaux.

La diffusion du sujet était prévue la semaine prochaine. Elle a été avancée en raison de l’actualité entourant le thème de la viande de cheval, a expliqué un responsable de l’émission.

L'émission Kassensturz sur la maltraitance des chevaux

(ats/nxp)

Créé: 20.02.2013, 15h42

Les vétérinaires proposent de nouvelles solutions

La Société des vétérinaires suisses (SVS) propose des solutions pour lutter contre des cas de tromperie comme celui de la viande de cheval. Elle demande notamment la mise en place d’une coordination des contrôles le long de la chaîne de production de l’étable à la table, en particulier à l’échelon international.

Pour la SVS, il est nécessaire d’instaurer un contrôle vétérinaire obligatoire avant et après l’abattage. En effet, les certificats, prescriptions relatives à la déclaration et autres notifications aux banques de données ne suffisent pas.

La viande et les produits carnés doivent également être vérifiés au moyen de contrôles par échantillonnage tout au long de la chaîne de production, insistent les vétérinaires. Lorsque la viande est importée, il est nécessaire de coordonner les contrôles à l’échelle internationale et de vérifier de manière détaillée les prescriptions correspondantes relatives à la déclaration.

La société des vétérinaires estime que la protection contre les tromperies est particulièrement importante en matière de viande de cheval. En effet, elle rappelle le lien émotionnel qui lie certains consommateurs à cet animal.

Articles en relation

La fraude à l’identification des chevaux serait répandue

Scandale de la viande de cheval Des fraudes dans l’identification des chevaux destinés à la consommation ont été constatées dans plusieurs pays européens, a assuré mercredi l’agence belge de contrôle sanitaire. Plus...

Le scandale des lasagnes s'étend

Surgelés Les autorités sanitaires tchèques ont annoncé mercredi avoir découvert de la viande de cheval non déclarée dans des lasagnes surgelées, produites par la société Nowaco au Luxembourg. Plus...

Nestlé retire des produits dans le sud de l'Europe

Scandale de la viande de cheval Les géants mondiaux de l’agro-alimentaire, comme le Suisse Nestlé ou le brésilien JBS, ont annoncé le retrait de plusieurs produits en raison du scandale de la viande de cheval faussement étiquetée boeuf. Plus...

Lidl retire à son tour des produits en Suisse

Scandale du cheval Des analyses ont confirmé la présence de viande équine dans au moins neuf produits Hilcona. Coop, Manor, Lidl, Volg et d'autres détaillants ont retiré ceux-ci de leurs rayons. Plus...

L'Europe s'agite tous azimuts autour de la viande de cheval

Scandale alimentaire Effarés, certains consommateurs renoncent aux plats préparés, voire à toute viande. En France, l'usine Spanghero est à l'arrêt. Quelque 300 employés sont sur le carreau. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.