Passer au contenu principal

SantéGraves accusations contre une clinique thurgovienne

Le gouvernement thurgovien a ouvert une enquête sur la clinique Bodensee à Kreuzlingen. Des moisissures ont été trouvées dans des chambres. Un cadavre aurait aussi été transporté illégalement hors du pays.

Une image de la clinique incriminée, spécialisée en cardiologie, sur son site thurgovien.
Une image de la clinique incriminée, spécialisée en cardiologie, sur son site thurgovien.
DR

De graves accusations ont été portées contre la clinique Bodensee, à Kreuzlingen (TG) et Constance (D), spécialisée dans la cardiologie. Le département thurgovien des finances et des affaires sociales a ouvert une enquête, a-t-il indiqué mardi.

Selon Das Magazin du Tages-Anzeiger, des moisissures ont été découvertes dans des chambres. Un cadavre aurait aussi été transporté illégalement à travers la frontière. Le magazine évoque encore une contrebande de matériel médical.

Le conseiller d’Etat en charge du dossier Bernhard Koch veut vérifier si les reproches formulés sont avérés, a-t-il indiqué dans un entretien avec le Tages-Anzeiger.

Les responsables de la clinique Bodensee sont déjà sous enquête depuis quelques semaines. Ils sont soupçonnés d’avoir autorisé la pose sur une cinquantaine de patients en Allemagne de valves cardiaques interdites dans ce pays.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.