Greenpeace craint un accident nucléaire en cas de séisme

MühlebergL'organisation écologiste critique les expertises validées par la Confédération et y décèle des anomalies. Elle demande que la lumière soit faite et que la centrale de Mühlerberg soit arrêtée provisoirement.

En amont de la centrale nucléaire de Mühleberg, se trouve l'imposant barrage du Wohlensee.

En amont de la centrale nucléaire de Mühleberg, se trouve l'imposant barrage du Wohlensee. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Greenpeace continue sa bataille pour la fermeture de Mühleberg. Ce matin à Berne, l'association a remis en cause les expertises sur la sécurité du barrage du Wohlensee en cas de séisme. Des travaux validés par la Confédération en 2012 mais qui contiennent des «anomalies et des contradictions» selon l'organisation écologiste. Celle-ci craint même une catastrophe nucléaire majeure.

Le barrage du Wohlensee, situé à 1,3 km de la centrale, retient 20 millions de mètres cubes d'eau. Il est donc important qu'il ne cède pas en cas de séisme. L'entreprise Stucky, mandaté par les Forces motrices bernoises, a fait plusieurs études au début 2012 pour tester la sécurité du barrage.

Mêmes chiffres, conclusions différentes

Or selon Greenpeace, ces différentes expertises sur la stabilité du barrage se contredisent. La première affirme que Wohlensee ne remplit pas les conditions de sécurité fixées par la loi. Les deux suivantes disent le contraire. L'ingénieur Markus Kühni, qui a levé le lièvre, ne comprend pas qu'avec les mêmes chiffres on arrive à des conclusions différentes.

Pour en avoir le cœur net, l'organisation a mandaté le professeur Wei Wu, président de l'Institut de génie géotechnique à l'Université des sciences agricoles de Vienne. Il en arrive à la conclusion que «ces rapports sont incomplets et ne suffisent pas à démontrer la sécurité du barrage d'un point de vue géotechnique».

Accusation contre l'OFEN

Du coup, Greenpeace monte les tours. Et écrit tous azimuts aux autorités pour obtenir des explications. Elle accuse l'Office fédéral de l'énergie d'avoir fermé les yeux, voire fait pression, pour que les chiffres «soient tordus et correspondent au résultat souhaité».

Florian Kasser, chargé de campagne nucléaire pour Greenpeace, demande instamment qu'une commission d'experts indépendants puisse impérativement examiner ce dossier. «Il n'est pas acceptable que les organismes de surveillance officiels continuent de considérer la centrale nucléaire de Mühleberg et le barrage du Wohlensee comme sûr en cas de séisme».

Créé: 21.02.2013, 11h38

Articles en relation

Manquements constatés à la centrale de Mühleberg

Nucléaire Si l’Agence internationale de l’énergie atomique a jugé sûre la centrale, elle a noté des failles dans l'encadrement du personnel et la sécurité du site. Les employés ne sont en outre pas assez protégés. Plus...

Production record de courant à la centrale de Mühleberg

NUCLEAIRE La centrale nucléaire bernoise a produit l'an dernier 3117 millions de kilowattheures (kWh) de courant. Il s'agit d'une quantité record depuis sa mise en service en 1972. Plus...

La centrale de Mühleberg est en activité depuis 40 ans

Energie nucléaire Pour les Forces motrices bernoises, la poursuite de l'exploitation de la centrale nucléaire, mise en exploitation le 6 novembre 1972, constitue une condition pour réussir la transition vers les énergies renouvelables. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.