Le Gripen et le salaire minimum passent à la trappe

VotationNi le Gripen, ni le salaire minimum n'ont trouvé grâce aux yeux des Suisses qui ont torpillé les jets par 53,4% des voix et le «smic» par 76,3%. Les textes contre les pédophiles et sur la médecine de base ont été approuvés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Gripen reste cloué au sol. L'achat de 22 avions de combat suédois pour 3,126 milliards de francs a été rejeté dimanche par 53,4% des votants. On est loin des 57,2% qui avaient plébiscité le FA-18 en 1993. La liste des cantons où une majorité s'est dégagée contre les avions de combat s'est allongée de cinq à douze. La Suisse romande a voté "non" en bloc, avec les deux Bâles, Zurich, Berne, Schaffhouse et le Tessin. La palme du refus revient une nouvelle fois au Jura, avec 74,3% des voix. Suivent Neuchâtel (69,1%) et Genève (67,8%).

Revivez tous les résultats en direct ici: Retrouvez le suivi en direct des votations fédérales du 18 mai

Les efforts menés en fin de campagne par les partisans du jet, le ministre de la défense Ueli Maurer en tête, n'ont pas empêché l'échec prédit par les sondages. La droite n'a pas réussi à faire de ce scrutin un vote de principe sur l'armée. Ni à convaincre, au nom de la sécurité, de la nécessité de compléter la flotte de 32 FA-18 après la mise au rebut des 54 vieux Tiger.

Lire notre article complet: C'est non! L'avion Gripen ne volera pas en Suisse

Le salaire minimum balayé

Des centaines de milliers de salariés à plein temps continueront de toucher moins de 4000 francs bruts par mois en Suisse. Par 76,3% des voix, le peuple a balayé dimanche l'introduction d'un salaire minimum. Le refus le plus modéré est venu de Bâle-Ville, avec 62,3% des voix. La surprise est venue du Jura et de Neuchâtel, qui après avoir soutenu des salaires minimaux cantonaux, ont repoussé le texte de l'USS par 64,1% et 68,1% des voix. En Valais, le "non" l'a emporté à 82%, entraînant aussi l'échec d'un projet cantonal de revenu minimal à 3500 francs. Les Fribourgeois ont dit leur refus à 75,1%, tout comme les Vaudois (71,7%) et les Genevois (66,1%).

Le résultat constitue une claque pour les syndicats, qui n'ont même pas réussi à mobiliser le socle d'électorat potentiel de la gauche. A titre de comparaison, en novembre, l'initiative "1:12" de la Jeunesse socialiste visant à plafonner les salaires des top managers avait été repoussée par 65,3% des voix.

Lire notre article complet: Le salaire minimum a été balayé massivement

Pédophiles: Large victoire du texte de la Marche blanche

Les personnes condamnées pour des abus sexuels sur des enfants vont perdre à vie le droit d'exercer une activité en contact avec des mineurs. Les Suisses ont accepté dimanche par 63,5% l'initiative populaire de la Marche blanche. Les Tessinois ont plébiscité l'article par 83,1% des voix. Secouée par diverses affaires dont certaines à caractère pédocriminel, la Suisse romande s'est aussi montré très radicale. Les Valaisans ont adopté le texte à 74,1%, devant les Genevois (73,6%), les Jurassiens (71,5%) et les Neuchâtelois (70%). Les Fribourgeois suivent avec 68,8% juste devant les Vaudois (68,6%). L'appui de Berne s'est inscrit à 57,2%.

Les arguments émotionnels ont fait mouche. Selon les initiants, de nombreux pédophiles sont des récidivistes et leur présence dans les écoles, les organisations de handicapés et les sociétés sportives constitue un danger permanent. Leur mal n'étant pas guérissable, seule une interdiction d'activité à vie sera efficace. Un peu plus de 1,819 million de personnes se sont laissé séduire et ont glissé un "oui" dans l'urne.

Lire notre article complet: Une très large victoire du texte de la Marche blanche

Médecins plébiscités

Enfin, l'inscription d'un article sur les soins médicaux de base dans la constitution a connu un véritable plébiscite, avec 88% de votants. "C'est la première fois de l'histoire qu'un objet recueille plus de 2 millions de votes favorables, en l'occurrence près de 2,5 millions", s'est félicité le conseiller fédéral Alain Berset.

Tous les cantons, romands en tête, ont fait bloc pour s'assurer qu'il n'y aura pas de pénurie de médecins et autres soignants à l'avenir. Neuchâtel remporte la palme du canton le plus favorable, avec 93,7% de "oui". Il est talonné par Genève (92,8%), Vaud (91,3%), Fribourg (90,8%) et le Jura (90,7%). Le Valais s'est montré à peine moins conquis (84,2%). Le score le moins soviétique vient de Schwyz, avec tout de même 81% de soutien.

Lire notre article complet: Le peuple plébiscite l'article sur les soins de base

Une foule d'objets cantonaux

Nucléaire, Alcool dans les stades, bourses d’étude, soutien aux énergies renouvelables et bilinguisme, les Alémaniques se prononçaient sur une foule d’objets cantonaux et locaux.

Retrouvez les principaux résultats ici: Les Bernois accordent un sursis à Mühleberg

Créé: 18.05.2014, 18h14

Galerie photo

Les meilleurs tweets sur le Gripen

Les meilleurs tweets sur le Gripen La déconfiture des partisans d'un nouvel avion de combat fait le bonheur des internautes. Découvrez leurs contributions les plus inspirées.

Fonds Gripen

Salaire minimum

Iniitative Marche Blanche

Soins médicaux de base

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.