La grippe sévit toujours en Suisse

SantéSi l'épidémie du virus est sur la pente descendante, elle n'en reste pas moins virulente.

La semaine passée, il y avait plus de 300 consultations médicales dues à la grippe, pour 100'000 habitants.

La semaine passée, il y avait plus de 300 consultations médicales dues à la grippe, pour 100'000 habitants. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après avoir atteint un deuxième pic il y a deux semaines, la vague de grippe est sur la pente descendante. L'incidence de la maladie reste toutefois élevée, en particulier chez les enfants de moins de quatre ans.

La semaine passée, 313 consultations médicales - pour 100'000 habitants - étaient dues à la grippe. La semaine précédente, ces chiffres avaient grimpé à 350, écrit mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Dans les deux cas, la plus grande proportion de malades se trouvait parmi les enfants de quatre ans et moins. Dans cette classe d'âge, l'incidence de la maladie était de 708 cas pour 100'000 habitants lors de la quatrième semaine de l'année et de 578 cas lors de la cinquième.

La grippe demeure largement répandue dans toutes les régions. La tendance est à la hausse dans les cantons du nord-est du pays, à la baisse au Tessin et dans les Grisons. Sur le reste du territoire, la stabilité prévaut.

La vague de grippe a déjà connu un premier pic au cours de la deuxième semaine de 2018, avec une incidence de 361 consultations pour 100'000 habitants, précise l'OFSP. Et d'ajouter que la dernière épidémie de grippe avec deux pics remonte à la saison 2003/2004. (ats/nxp)

Créé: 07.02.2018, 14h43

Articles en relation

Un vaccin de la grippe couvre mal le virus dominant

Santé L’un des deux vaccins est moins efficace. Les médecins ne conseillent pas de se revacciner. Plus...

Suspicion de grippe: dois-je consulter?

Infections L'avis de la Dre Anne Iten, médecin adjointe, Service de contrôle et prévention des infections, HUG. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.