Passer au contenu principal

Grosse bataille sur les logements abordables

Les initiants veulent renforcer le rôle de l’Etat. Le Conseil fédéral y voit des risques.

Guy Parmelin et ses collègues du Conseil fédéral ne veulent pas du texte qui sera proposé au peuple le 9 février prochain.
Guy Parmelin et ses collègues du Conseil fédéral ne veulent pas du texte qui sera proposé au peuple le 9 février prochain.
MELANIE DUCHENE, Keystone

La grosse bataille sur le logement a été lancée lundi par Guy Parmelin. Au nom du Conseil fédéral, il a dit tout le mal qu’il pensait de l’initiative populaire «Davantage de logements abordables» qui sera soumise au peuple le 9 février prochain. «La construction doit s’aligner sur les besoins et non pas obéir à un quota», tonne le Vaudois. La campagne démarre très tôt car les fêtes de fin d’année vont raccourcir le temps à disposition pour expliquer les enjeux. Ces derniers sont importants puisqu’ils impliquent une aide et un pouvoir accrus de l’État.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.