Groupe Mutuel devra rembourser 9000 assurés

Assurance maladieQuelque 24'000 assurés du Groupe Mutuel ont payé pendant des années des primes d'assurance complémentaire qui n'étaient pas approuvées par la FINMA. Quelque 9000 d'entre eux devront être remboursés.

Le Groupe Mutuel, dont le siège est à Martigny, a perçu des primes en trop pendant des années, selon la FINMA.

Le Groupe Mutuel, dont le siège est à Martigny, a perçu des primes en trop pendant des années, selon la FINMA. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'assureur maladie basé en Valais devra rembourser des primes d'assurance complémentaires à près de 9000 assurés du Groupe Mutuel. Ils ont en effet payé des primes dépassant les tarifs approuvés par la FINMA. L'autorité fédérale de surveillance des marchés financiers exige du coup un remboursement, a-t-elle fait savoir mercredi dans un communiqué.

La FINMA a constaté que Groupe Mutuel a commercialisé et perçu durant des années des primes, dans l'assurance maladie complémentaire, qui n'avaient pas été soumises à son approbation, précise-t-elle dans son texte. Environ 24'000 assurés sont concernés au total, liés par un contrat cadre de leur employeur auprès de Groupe Mutuel. Si 9000 assurés ont payé des primes en trop, pour 15'000 autres, les primes étaient en revanche en dessous de ces tarifs.

Correction immédiate exigée

L'autorité de surveillance exige une correction immédiate des tarifs fixés trop haut. Les assurés ayant payé des primes trop basses recevront pour l'année 2015 des propositions de primes correspondant aux tarifs approuvés. Tous les assurés seront informés individuellement.

Pour les primes 2014, celles-ci feront l’objet d’une correction dès le mois de juillet 2014, rétroactivement au 1er janvier 2014, a fait savoir le Groupe Mutuel dans un communiqué. Les mêmes contrôles sont en cours pour les années antérieures, soit 2003 à 2013. Ces primes seront également remboursées. Tous les assurés seront informés individuellement.

Les partisans de la caisse publique au front

Cette nouvelle affaire a immédiatement été épinglée par les partisans de la caisse publique sur laquelle on votera le 28 septembre. «En l’occurrence, cela concerne une assurance complémentaire, mais qui donc ose encore croire que les primes sont gérées de manière consciencieuses dans l’assurance de base?», note Mathieu Fleury, vice-président de la coalition «pour une caisse maladie publique». Cette affaire récente démontre une fois de plus à quel point les caisses maladie privées ont pour priorité de maximiser leurs gains en lieu et place des intérêts de leurs clients, selon lui. «Ces caisses préfèrent largement améliorer leurs profits plutôt que la santé des assurés. »

Le Groupe Mutuel, le plus grand assureur de Suisse, compte plus de 1,2 million d'assurés au bénéfice d’une assurance complémentaire. La proportion des assurés touchés par cette erreur est de 0,75%.

(nxp)

Créé: 24.07.2014, 11h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.