Passer au contenu principal

1er aoûtGuy Parmelin célèbre une Suisse unie et ouverte

Le ministre de la défense a tenu son discours pour la fête nationale à Wimmis, dans le canton de Berne.

Les Suisses ont façonné le pays «le plus attractif du monde», a déclaré Guy Parmelin lors de son discours à Wimmis (BE). (Mardi 1 août 2017)
Les Suisses ont façonné le pays «le plus attractif du monde», a déclaré Guy Parmelin lors de son discours à Wimmis (BE). (Mardi 1 août 2017)
Au Val-de-Travers, Simonetta Sommaruga a rappelé la devise de Guillaume Henri Dufour: «donner l'asile à des réfugiés est un devoir vis-à-vis du malheur». (Mardi 1 août 2017)
Au Val-de-Travers, Simonetta Sommaruga a rappelé la devise de Guillaume Henri Dufour: «donner l'asile à des réfugiés est un devoir vis-à-vis du malheur». (Mardi 1 août 2017)
Dans son discours, le conseiller fédéral a notamment rappelé la faculté de réforme et de mouvement de la Suisse. (Lundi 31 juillet 2017)
Dans son discours, le conseiller fédéral a notamment rappelé la faculté de réforme et de mouvement de la Suisse. (Lundi 31 juillet 2017)
1 / 12

Empreinte de solennité et de romantisme, de simplicité et d'émotion, la fête nationale revêt «une dimension vaguement sacrée», a déclaré Guy Parmelin mardi à Wimmis (BE). Le ministre de la défense a convoqué la figure historique de Nicolas de Flüe, né il y a 600 ans.

Celui qui fut paysan, père de famille, soldat, magistrat et ermite représente mieux que quiconque l'unité nationale, l'esprit «qui cimente notre pays et qui nous cimente à lui», selon le conseiller fédéral.

Et le message de Frère Nicolas résonne encore, dans un monde «implacablement compétitif donc plus individualiste, un monde qui peine à s'élever au-dessus des apparences et à penser en dehors des sentiers bien balisés, un monde exposé à la violence, aux rapports de forces les plus brutaux et à la déresponsabilisation».

Un pays sûr et prospère

Dans ce contexte difficile, les Suisses ont façonné le pays «le plus attractif du monde», a fait valoir Guy Parmelin, se référant à un récent sondage américain réalisé auprès de 20'000 personnes dans 36 pays.

Un pays sûr et prospère, a poursuivi le Vaudois, dont les institutions sont stables, les services publics efficaces, les infrastructures fiables. Et de mettre en avant la tradition du consensus, qui atténue frustrations et rancoeurs, et «évite que le vainqueur ait la victoire trop orgueilleuse et le perdant la défaite trop mortifiante».

Cette Suisse où il fait bon vivre, «même s'il est toujours possible et souhaitable de s'améliorer», doit demeurer ouverte sur le monde, a plaidé le ministre UDC. Non sans rappeler les responsabilités qui incombent au citoyen: "être disponible pour autrui, s'efforcer d'être un exemple, faire preuve de franchise, exercer sa liberté de jugement, rester curieux de tout, à l'image de Frère Nicolas.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.