Guy Parmelin veut rester à la Défense, pour le moment

SuisseLe ministre vaudois de la Défense dit se sentir bien dans son département. Il estime que son programme d'armement est «clairement la meilleure solution».

Guy Parmelin ne soumettra le programme d'armement de la Confédération qu'en février 2019.

Guy Parmelin ne soumettra le programme d'armement de la Confédération qu'en février 2019. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Guy Parmelin va repousser la décision du nouveau programme d'armement, qui comprend les avions de combat. Initialement prévu en novembre, ce dossier ne sera transmis au parlement qu'à la fin février, ainsi que l'a précisé le conseiller fédéral vaudois.

«J'ai l'intention de soumettre au Conseil fédéral, d'ici à la fin octobre, un document de travail exposant les principaux paramètres de l'action future. Le message proprement dit au parlement suivra avant la fin du mois de février», a-t-il déclaré dans les quotidiens alémaniques du groupe Tamedia.

Deux nouveaux conseillers fédéraux

Ce qui veut dire qu'en cas de changement à la tête du Département fédéral de la défense de la protection de la population et des sports (DDPS), rendu possible avec l'élection de deux nouveaux conseillers fédéraux en septembre, ce sera à son successeur de défendre le projet. Avec l'opportunité de le changer pour convaincre les Chambres fédérales.

Guy Parmelin juge toutefois «prématuré» d'évoquer une rocade au Conseil fédéral. Il se dit, «heureux» «pour le moment» dans le sien et note «y avoir de bons collaborateurs». Pour le reste, on verra après les élections du 5 décembre et le remplacement de Johann Schneider-Ammann et de Doris Leuthard, complète-t-il.

Forte résistance contre le programme d'armement

Guy Parmelin est conscient que son projet visant à renouveler la défense aérienne ne convainc ni le PS, ni le PLR, ni le PDC. Mais pour le ministre vaudois, c'est «clairement la meilleure solution», dit-il vendredi dans divers médias du pays.

«Ce ne serait pas la première fois que le Conseil fédéral persiste, étant convaincu de la solution choisie», souligne le Vaudois dans les journaux de Tamedia ainsi que dans «La Liberté» et ses partenaires. Le conseiller fédéral issu des rangs de l'UDC se montre d'autant plus confiant que, «sur les 25 Cantons s’étant prononcés, 24 sont favorables à l’arrêté de planification et un s’abstient».

Le projet propose de coupler dans un même paquet référendaire l'achat des avions de chasse et la défense sol-air, le tout pour 8 milliards de francs. A l'issue de la procédure de consultation, le PS a fait savoir qu'il ne voulait pas de la défense sol-air; quant aux PLR et PDC, ils rejettent l'idée de lier les deux dossiers.

Pour Guy Parmelin pourtant, cette solution est «judicieuse» et «cohérente». «C'est le seul moyen pour que le peuple puisse se déterminer sur le principe du renouvellement de la défense aérienne et sur le cadre financier», explique-t-il. Une fois la décision populaire connue, l'armée pourra alors rapidement planifier la suite.

Créé: 12.10.2018, 09h03

Articles en relation

Parmelin veut séduire les jeunes et les femmes

Suisse Le DDPS veut inviter des représentants des jeunes et des femmes dans un nouveau groupe de contact. But: mieux les convaincre dans le renouvellement des avions de combat. Plus...

Mentalité de libre-service chez les militaires

Suisse Un audit interne du DDPS de Guy Parmelin montre que la gestion des notes de frais manque de rigueur. Dix recommandations doivent y remédier. Plus...

Guy Parmelin poursuit son opération de transparence

Armée Le ministre de la défense a publié son 2e rapport sur les projets les plus importants du département. Plus...

Parmelin fixe les exigences pour les jets de combat

Défense aérienne Les futurs avions de combat devront pouvoir assurer une présence permanente dans les airs d'au moins quatre avions pendant au moins 1 mois. Plus...

Avion de combat: le GSsa lancera le référendum

Suisse Guy Parmelin a à peine annoncé qu'un référendum pourra être lancé contre les futurs jets que le Groupe pour une Suisse sans Armée s'est lancé dans la bataille. Les Verts sont prêts eux aussi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.