Passer au contenu principal

ValaisHabitants d'Orsières évacués à cause de la tempête

87 personnes habitant Orsières ont été priées de quitter leurs chalets. Le risque d'avalanche est particulièrement élevé actuellement.

Eleanor/Burglind a couché près de 1,3 millions de mètres cubes  de bois sur l'ensemble du territoire, a indiqué l'OFEV. (Jeudi 18 janvier 2018)
Eleanor/Burglind a couché près de 1,3 millions de mètres cubes de bois sur l'ensemble du territoire, a indiqué l'OFEV. (Jeudi 18 janvier 2018)
Keystone
La tempête Evi balaie la Suisse depuis lundi 15 janvier au soir. C'est dans le canton d'Obwald que les rafales records ont été enregistrées, à 180 km/h mardi 16 janvier après-midi.
La tempête Evi balaie la Suisse depuis lundi 15 janvier au soir. C'est dans le canton d'Obwald que les rafales records ont été enregistrées, à 180 km/h mardi 16 janvier après-midi.
Keystone
Sur les bords de l'Alpnachersee, une branche du lac des Quatre-Cantons.  (Mercredi 3 janvier 2018)
Sur les bords de l'Alpnachersee, une branche du lac des Quatre-Cantons. (Mercredi 3 janvier 2018)
1 / 35

Le risque d'avalanche élevé en Valais à cause de la tempête Eleanor/Burglind a entraîné une seconde évacuation jeudi, après celle des Mayens de Conthey la veille. Environ 90 personnes ont dû quitter leurs chalets dudit Plateau de la Neuve, secteur du village orsiéren de La Fouly.

Dans le détail, 87 personnes ont dû évacuer La Fouly, pour la plupart des propriétaires de résidences secondaires, a précisé Joachim Rausis, président de la commune d'Orsières, confirmant une information du Nouvelliste. Quatre autres ont dû quitter le hameau du Clou et sept autres Ferret, aussi à cause du risque d'avalanche.

L'atmosphère devait être quelque peu étrange à La Fouly jeudi après-midi. Alors que des dizaines de personnes forcées d'évacuer et d'abréger leurs vacances s'en allaient par la route, les remontées mécaniques continuaient de tourner à plein régime, sur un versant qui n'était pas menacé par les coulées. A la fin des années 1990, une avalanche sur le Plateau de la Neuve avait emporté sept chalets.

Selon M. Rausis, l'ordre d'évacuation durera «jusqu'à nouvel avis». Deux routes situées sur la commune d'Orsières sont par ailleurs coupées par des avalanches, a-t-il ajouté. Il s'agit des routes menant au village de Verlonnaz et reliant Champex et les Valettes.

Des vallées isolées

Les vallées haut-valaisannes de Saas, du Lötschental, de Conches et la région de Loèche sont en partie coupées du monde, par endroit depuis la mi-journée ou même avant, selon la police cantonale. De multiples tronçons de route sont condamnés à cause de dégâts provoqués par la tempête Burglind ou de coulées.

Dans la vallée de Conches par exemple, environ 4000 personnes sont isolées, a affirmé à l'ats un responsable de l'office du tourisme d'Obergoms. Pour moitié environ, il s'agit d'habitants, et pour moitié de vacanciers.

Outre les avalanches et les glissements de terrain, la pluie inquiète les forces de l'ordre: ces dernières ont dû déjà intervenir dans des dizaines de caves à cause d'inondations. Certains torrents ont aussi débordé, mais le Rhône est lui hors de danger. Par endroits, la pluie dure depuis 24 heures. En conséquence, les autorités valaisannes lancent un appel à la prudence. «Les randonnées en forêt et hors des zones habitées sont fortement déconseillées», informe la police. «Des glissements de neige et de terrains peuvent être attendus. Les mesures de sécurité temporaires sont ainsi maintenues», précise-t-elle.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.