Passer au contenu principal

Primes maladie 2013Pourquoi la hausse des primes reste faible?

L’initiative sur la caisse publique et la situation économique expliquent en partie le fait que la hausse moyenne des primes ait été faible. Le point de la situation avec Zeynep Ersan Berdoz, rédactrice en chef du magazine «Bon à savoir».

Le Conseiller fédéral Alain Berset lors d'une conférence de presse ce matin à Berne.
Le Conseiller fédéral Alain Berset lors d'une conférence de presse ce matin à Berne.
Keystone

Le ministre de la santé Alain Berset a présenté ce matin à Berne les primes d'assurance maladie 2013. Elles vont renchérir de 1,5% en moyenne pour un adulte, soit 5,70 francs par mois. Hausse aussi pour les jeunes: en moyenne 2,9% ou 10 francs. La prime pour les enfants va en revanche diminuer de 1,4%, en recul de 1,25 francs. L'an dernier, les primes d'assurance maladie ont renchéri de 2,2% en moyenne pour un adulte. Interview avec Zeynep Ersan Berdoz, rédactrice en chef du magazine Bon à savoir.

Redaktion Tamedia:- Comment peut-on expliquer que la hausse des primes maladie soit aussi faible?

Zeynep Ersan Berdoz :Il y a plusieurs pistes, mais j’en vois trois principales. Premièrement, quelques efforts ont été faits pour contenir l’explosion des coûts de la santé. Mais la route est encore longue.

Deuxièmement, la situation est semblable à celle qui prévalait en 2008, où la hausse modérée était une manière de faire passer la pilule contre la caisse maladie unique. On retrouve cet élément aujourd’hui, avec la caisse publique. Le texte est semblable, avec toutefois une différence de taille : il n’est plus prévu de fixer les primes en fonction du revenu.

Et surtout, n’oublions pas que les réserves des caisses sont très confortables et que c’est la moindre des choses que les primes n’augmentent pas davantage encore. Par ailleurs, il ne faut pas oublier qu’il s’agit là d’une hausse moyenne et que certains assurés vont à nouveau voir leurs primes augmenter très fortement.

Redaktion Tamedia:- Est-ce que les chiffres donnés aujourd’hui sont susceptibles de changer?

Sauf coup de théâtre, les primes annoncées sont acquises et validées pour l’année entière.

Redaktion Tamedia:- Peut-on estimer l’évolution à plus long terme?

C’est très difficile. En revanche, je rejoins santésuisse qui dit que le nouveau financement hospitalier (entré en vigueur en janvier) pourra avoir une influence. Je pense effectivement que ce sera le cas. Pas l’année à venir, mais les suivantes oui.

Je tiens à rappeler que pour comparer les caisses maladie en fonction des primes, il faut se rendre sur le seul comparateur indépendant: priminfo.ch, mis en ligne par l’Office fédéral de la santé publique.

Et surtout ne pas passer par les sites commerciaux (dont Comparis ou Bonus), qui mettent en avant les caisses avec lesquelles ils ont passé des contrats, et desquelles ils reçoivent des commissions en retour. Commissions qui elles-mêmes se répercutent sur la hausse des primes, parce qu’il est évident que les caisses ne les financent pas à fonds perdu.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.