Frein à la transmission de données des assurés

Assurance maladieUne commission du National veut limiter la collecte des données des assurés de l'assurance maladie par l'OFSP, jugée disproportionnée.

Depuis 2014, l'OFSP collecte des données anonymisées concernant tous les assurés de l'assurance maladie obligatoire.

Depuis 2014, l'OFSP collecte des données anonymisées concernant tous les assurés de l'assurance maladie obligatoire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La surveillance de l'assurance maladie ne doit pas permettre de collecter trop de données individuelles sur les assurés. La commission de la santé publique du Conseil national a approuvé par 18 voix contre 7 un projet visant à limiter la transmission des données sur les assurés, mais elle a retouché la copie du Conseil des Etats.

Vaste collection

Fruit d'une initiative du conseiller aux Etats Joachim Eder (PLR/ZG), le projet vise à garantir la protection de la personnalité. Depuis 2014, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) collecte des données anonymisées concernant tous les assurés de l'assurance maladie obligatoire.

Une expertise réalisée sur le mandat de santésuisse a estimé que ces relevés étaient disproportionnés. L'autorité de surveillance se constitue une vaste collection de données individuelles en vue d'une utilisation éventuelle.

Le Conseil des Etats veut limiter les relevés de l'office au strict nécessaire et préciser les bases légales en conséquence. L'OFSP pourrait continuer à collecter des données démographiques, des données relatives aux primes, aux coûts des traitements et aux coûts par prestataire.

Une fois par année

Contrairement aux sénateurs, la commission propose, par 12 voix contre 11 et 2 abstentions, que les assureurs transmettent à l'OFSP des données individuelles anonymisées concernant l'utilisation des médicaments et des dispositifs médicaux, indiquent vendredi les services du Parlement.

Elle veut en revanche préciser que les données ne doivent être livrées qu'une fois par an, et non «régulièrement» comme le prévoit le projet. Les intéressés pourront y accéder, à condition de respecter la protection des données. (ats/nxp)

Créé: 18.10.2019, 18h52

Articles en relation

Hausse des primes: un arbre qui embellit la forêt?

Assurance maladie Les réactions sont plutôt positives face à la hausse modérée des primes pour 2020. Mais tous les acteurs de la santé sont conscients que cette tendance ne va pas durer. Plus...

Vaud soutient une caisse maladie cantonale

Santé Une initiative cantonale d'un député vaudois, demandant à Berne de pouvoir créer une institution d'assurance maladie cantonale, est appuyée par le gouvernement vaudois. Plus...

Les primes d'assurance obsèdent les Romands

Suisse Une étude montre que les primes d'assurance-maladie représentent la source principale de préoccupation des Suisses, surtout en Romandie. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Comparatif de prix

Avec notre service de comparaison, vous trouverez l'assurance maladie appropriée.
comparer maintenant

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.