Hommages aux élus fédéraux sur le départ

ConfédérationA l'occasion du dernier jour de session, le Parlement a pris congé de ses élus qui ne se représenteront pas aux élections fédérales en octobre.

Les conseillers aux Etats genevois Liliane Maury Pasquier et Robert Cramer ont eu droit à leur hommage.

Les conseillers aux Etats genevois Liliane Maury Pasquier et Robert Cramer ont eu droit à leur hommage. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les élus du National et du Conseil des Etats ont pris congé vendredi officiellement de leurs collègues qui ne se représentent pas aux élections fédérales. Hommages personnels et intermèdes musicaux ont marqué leur dernier jour de session.

Le président du Conseil des Etats Jean-Fournier (PDC/VS) a aussi tiré un bilan de la législature. Evoquant des années très exigeantes, il a souligné qu'un nombre considérable d'objets majeurs avaient tout de même pu être mis sur toit ces dernières années. Selon lui, ces succès devaient beaucoup aux réflexions menées au sein de la Chambre des cantons.

Anecdotes politiques et souvenirs personnels ont émaillé les hommages aux 19 conseillers aux Etats sur le départ. Côté romand, les adieux ont concerné Robert Cramer (GE), Vert «de la tendance realo» aux argumentations pertinentes, originales et pointues. Claude Hêche (PS/JU), l'homme qui a présidé toutes les chambres du pouvoir et dont la générosité et l'humour sentent bon la damassine.

Des femmes exemplaires

Liliane Maury Pasquier (PS/GE) a fait la fierté des sénateurs en accédant à la présidence de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Géraldine Savary (PS/VD) a été saluée comme un exemple pour beaucoup de femmes. Anne Seydoux (PDC/JU) a incarné de manière exemplaire les particularités de la «Chambre de réflexion».

Loué pour son action politique ferme mais mesurée, Didier Berberat (PS/NE) aurait une notoriété en Afrique que les plus grands chefs d'Etat européens jalousent. Travailleur forcené, souvent libéral en matière de politique sociale, Raphaël Comte (PLR/NE) a été distingué pour sa formule «Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu pas l’égalité venir? – Je ne vois rien que l’économie qui s’apitoie et le Parlement qui louvoie».

Salué lui-même par le vice-président Hans Stöckli (PS/BE) comme président aimant réserver des surprises, «le gouverneur» Jean-René Fournier a reçu un portrait à son effigie réalisé par l'huissière de la Chambre des cantons. Il a lui-même remis aux partants du vin valaisan dans un coffret revêtant la date de 1971, date du droit de vote des femmes et à tous élus un bout du Cervin.

Pasta alla Carobbiana

La présidente du Conseil national Marina Carobbio (PS/TI) a elle aussi salué le travail et l'engagement de chacun des 29 conseillers nationaux qui quittent leur siège. Mention spéciale pour son prédécesseur Dominique de Buman (PDC/FR) qui est invité au Tessin pour déguster «la pasta alla Carobbiana».

Mme Carobbio, qui présidait sa dernière session, a souligné une nouvelle fois l'importance du plurilinguisme dans notre pays. Elle s'est exprimée essentiellement en italien durant sa présidence, afin de mettre en avant cette langue sous-représentée au Parlement.

Depuis décembre 2018, les interventions dans la langue de Dante ont plus de doublé au National, pour s'établir à 2,5% du temps de parole. «Elle nous a fait aimer la langue italienne», a dit en italien Isabelle Moret (PLR/VD) qui lui succédera à la présidence.

Le duo violon et violoncelle In Luce a interprété de la musique classique au Conseil des Etats. Au National, c'est la harpe de Kety Fusco qui a accompagné la cérémonie de clôture de la législature. Les élus de la Chambre du peuple ont aussi pour la première fois fait une photo de groupe dans la salle. (ats/nxp)

Créé: 27.09.2019, 10h39

Articles en relation

C'est le départ pour 48 parlementaires

Suisse Alors que les élections fédérales se profilent, un apéritif de fin de législature était proposé jeudi soir. Plus...

L'UDC est en danger dans le canton de Berne

Fédérales 2019 Dans le canton de Berne, l'UDC pourrait perdre des plumes lors des élections fédérales du 20 octobre. Plus...

Jura: les candidats sortants sont favoris

Fédérales Alors que l'échéance des élections fédérales approche, les Jurassiens pourraient réélire deux sortants pour un troisième mandat. Plus...

Les enjeux des élections fédérales à Fribourg

Suisse On se dirige peut-être vers un statu quo au National où six élus sur sept se représentent. Aux États, le duo sortant est grand favori. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.