Passer au contenu principal

SuisseHotline de l'OFSP: pas d'affolement immédiat

Quelque 170 personnes ont appelé la hotline de l'OFSP depuis sa mise en place cette semaine.

La ligne téléphonique d'urgence mise en place par l'OFSP ne constate pas d'affolement lié au coronavirus pour l'heure. Vendredi à la mi-journée, quelque 170 personnes avaient appelé la hotline, c'est trois fois moins que lors de l'épidémie de grippe porcine de 2009.

L'afflux est «modéré» par rapport à d'autres infections, a déclaré à Keystone-ATS Cédric Berset, porte-parole du centre de télémédecine Medgate, à Bâle, chargé de l'exploitation du service d'information par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Selon lui, les gens ont «soif d'information», mais ne sont pas inquiets.

Il est possible que le nombre d'appels augmente, mais c'est difficile à estimer. Tout dépendra de l'évolution de l'épidémie dans le monde et des nouvelles découvertes qui pourraient être faites.

Trois lignes existantes

Les appels proviennent notamment de voyageurs rentrant d'Asie ou de personnes qui prévoient un voyage et qui souhaitent s'informer des moyens de se protéger et des éventuelles restrictions. Certains spécialistes, comme des médecins, contactent aussi la hotline.

L'OFSP a mis en place cette ligne d'urgence jeudi à la mi-journée. Le numéro gratuit de la ligne destinée au grand public est le 058 463 00 00. Deux autres lignes ont été mises à disposition, l'une pour les experts (058 462 21 00), l'autre pour les voyageurs voulant entrer en Suisse (058 464 44 88).

Les coûts seront assumés par l'OFSP. Une dizaine de personnes supplémentaires ont été prévues momentanément pour répondre à la demande.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.