Passer au contenu principal

Ils font de l’huile de palme un combat contre le libre-échange

Des organisations veulent faire capoter l’accord de libre-échange avec l’Indonésie. La fronde pourrait vite gagner du terrain.

Une plantation de palmiers à huile en Indonésie, l'un des plus grands pays producteurs de cette huile végétale.
Une plantation de palmiers à huile en Indonésie, l'un des plus grands pays producteurs de cette huile végétale.
AFP

Elle fait partie des produits dont il suffit de prononcer le nom pour susciter la polémique. L’huile de palme sera peut-être au cœur d’une future votation populaire. Ce lundi, un comité a lancé le référendum contre l’accord de libre-échange entre l’Indonésie et l’AELE, dont la Suisse fait partie.

À la tête des opposants, une figure connue des Genevois, le vigneron Willy Cretegny. Il veut faire de son référendum un symbole de la lutte contre les futurs autres accords de libre-échange. «Bientôt, nous discuterons de traités avec la Malaisie et le Mercosur. Stratégiquement, c’est maintenant qu’il faut dire non.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.