Passer au contenu principal

Un imam de Kriens fait l'objet d'une enquête

L'imam de la mosquée de Kriens, un Irakien de 38 ans, aurait conseillé à ses fidèles de battre leurs femmes si elles leur désobéissent.

L'imam Abdulrahman O. à Kriens est désormais dans le viseur de la justice.
L'imam Abdulrahman O. à Kriens est désormais dans le viseur de la justice.
DR

Le Ministère public lucernois enquête contre un imam de Kriens (LU). Il est soupçonné de provocation publique au crime ou à la violence.

L'instruction a été ouverte suite à un article paru dans la SonntagsZeitungle 6 octobre, a indiqué le Ministère public à Keystone-ATS. Selon le dominical alémanique, l'Irakien de 38 ans aurait conseillé aux fidèles de la mosquée Dar Assalam («Maison de la paix») de battre leurs femmes si elles leur désobéissent au cours d'un prêche tenu début août, lors de la prière du vendredi.

Le religieux aurait recommandé de discipliner les femmes à l'aide de coups légers, en cas d'échec d'autres mesures comme la discussion ou l'éloignement du lit conjugal. L'homme aurait aussi appelé au respect de la charia, la loi canonique islamique. Il souhaiterait qu'elle s'applique aux fidèles de la mosquée et aux Suisses non-musulmans.

Connu de la justice

Selon la SonntagsZeitung, l'imam est arrivé en Suisse en 2007, où il a déposé une demande d'asile qui a été rejetée. Il aurait reçu un permis F, accordé aux étrangers admis à titre provisoire et dont le renvoi est impossible.

Il fait partie des quatre Irakiens jugés en 2016 par le Tribunal pénal fédéral pour soutien à l'Etat islamique. Mais alors que les trois autres ont été condamnés, il a été acquitté. Il avait été qualifié d'«incendiaire» par la représentante du Ministère public de la Confédération lors du procès.

La présomption d'innocence prévaut en ce qui concerne l'enquête en cours.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.