Les impôts sont bien plus lourds à Lausanne qu’à Genève

FiscalitéNotre comparatif montre notamment que les retraités seuls à bas revenu sont privilégiés à Genève et rudoyés à Lausanne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fiscalement parlant, mieux vaut habiter la ville de Genève que Lausanne. C’est ce que montre notre comparatif de cinq grandes villes suisses qui se base sur les chiffres officiels dévoilés récemment par la Confédération. Nous avons retenu cinq profils de contribuable (du célibataire au couple de rentiers en passant par la famille avec deux enfants). Nous avons ensuite examiné leur taxation en fonction de leur revenu brut annuel (de 50 000 francs à 1 million).

Cliquez pour agrandir

Le résultat est édifiant. L’imposition fiscale cantonale et communale à Lausanne continue, année après année, à se révéler très lourde pour la classe moyenne. Genève, elle, frappe les millionnaires mais aide les bas revenus et les familles. Analyse des chiffres dans les cinq grandes villes suisses.

Genève épargne les bas revenus et les familles

En ville de Genève, les bas revenus sont privilégiés. Les rentiers et les couples sans enfants paient moins que dans les autres villes. Le contraste est particulièrement saisissant pour un rentier seul. Il s’acquitte de 2828 francs d’impôts alors que le même rentier doit débourser 7334 francs à Lausanne. Dans la tranche des 100 00 francs, Genève avantage les couples et les familles. Les couples, en deux ans, ont encore eu droit à de nouvelles baisses d’impôt. Plus on monte dans l’échelle des revenus, plus les impôts augmentent proportionnellement. Le rentier seul et le célibataire, s’ils sont millionnaires, doivent davantage cracher au bassinet que dans les autres villes.

Lausanne pénalise la classe moyenne et les retraités

C’est impressionnant. Dans la tranche de 100 000 francs à 200 000 francs, toutes catégories confondues, Lausanne est la ville la plus chère. Elle pénalise clairement la classe moyenne, famille comprise. Elle n’épargne pas non plus le retraité seul à 50 000 francs, ni les familles et les couples de rentiers millionnaires. Dans notre tableau, Lausanne n’a pas un seul chiffre en vert et détient le record des chiffres rouges qui indiquent la plus forte perception dans les cinq villes. Nous avions fait le même comparatif il y a deux ans. On constate que Lausanne a encore augmenté la taxation sur la tranche de 100 000 francs alors qu’elle est en légère baisse pour les contribuables naviguant entre 150 000 et 200 000 francs.

Zurich favorise la classe moyenne supérieure

La ville de Zurich est imbattable pour les contribuables qui gagnent entre 150 000 et 200 000 francs brut par année. Quel que soit leur profil. Mais Zurich n’avantage pas seulement la classe moyenne supérieure. Elle prend la première place aussi pour les célibataires ayant un bas ou un moyen revenu. En revanche elle pénalise les familles très modestes avec deux enfants en leur faisant payer 568 francs.

Bâle cajole la famille pauvre et tous les millionnaires

Combien une famille bâloise avec 50 000 francs paie-t-elle d’impôt sur son revenu annuel? Zéro franc! Bâle frappe un grand coup même si Lausanne et Genève ne sont pas loin. La même famille y débourse respectivement 12 et 25 francs par année. Là où Bâle se distingue des autres grandes villes, c’est sur les millionnaires. Elle les cajole en les faisant payer moins qu’ailleurs dans toutes les catégories. En revanche, la ville est assez chère pour les classes moyennes supérieures.

Berne se montre dure avec les plus pauvres

La ville de Berne a une fiscalité peu clémente envers les bas revenus. Elle est celle qui taxe le plus les couples sans enfants et les couples de rentiers dans la tranche des 50 000 francs. Comme Lausanne, Berne n’a pas une seule catégorie de contribuables en vert, à savoir la moins imposée des cinq villes. Sa taxation fiscale est relativement élevée mais un peu moins qu’à Lausanne hormis les bas revenus. (24 heures)

Créé: 03.08.2018, 11h56

Articles en relation

Olivier Feller fait feu contre une discrète augmentation d’impôts

Fiscalité Le Conseil d’Etat revisite le système de déductions forfaitaires pour frais d’entretien d’immeubles. Colère de la CVI. Plus...

Le fisc efface les derniers mois des enfants décédés

Impôts Après le décès d’un enfant, les parents doivent payer leurs impôts à plein pour l’année. Pressé par le parlement, l’État promet de revoir la pratique. Plus...

Le Conseil d’État donne sa «vision» fiscale

Vaud L’Exécutif a concocté un panier garni autour de la baisse d’impôts pour les contribuables physiques en 2020. Mais les communes ne s’y retrouvent pas. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...