Passer au contenu principal

Pas d'incident majeur, mais de la tôle froissée

Malgré quatre accidents de voiture, le 49e Forum économique mondial s'est terminé sur un bilan sécuritaire et logistique positif vendredi.

À l'issue du Forum, l'armée ne déplore «aucun incident menaçant la sécurité ni aucun accident grave durant son engagement».
À l'issue du Forum, l'armée ne déplore «aucun incident menaçant la sécurité ni aucun accident grave durant son engagement».
Keystone

Les autorités grisonnes et l'armée tirent un bilan positif de cette 49e édition du Forum économique mondial (WEF). Aucun incident majeur n'est à signaler. Quatre accidents de voiture ont toutefois été recensés aux passages à niveau. Personne n'a été blessé.

Le volume du trafic cette année au Forum de Davos était "comparable à une journée de Coupe Spengler ou à une belle journée de ski le week-end", a déclaré Alois Zwinggi, membre de la direction du WEF.

Interrogé par Keystone-ATS, il se réjouit des modifications apportées au concept de transport. "Le renforcement des transports en commun par bus et par train a donné de très bons résultats", a souligné ce membre de la direction du WEF.

L'année dernière, la circulation avait été pratiquement bloquée à cause de la neige et des nombreuses machines de déblaiement utilisées. En outre, davantage de camions et de limousines privées étaient sur les routes.

Service ferroviaire "optimisable"

Cette année, de gros nuages de gaz d'échappement sont toutefois apparus dans l'air froid et plusieurs piétons sur les trottoirs ont tenu leur écharpe devant leur nez et leur bouche. En raison du trafic ferroviaire plus intense, les voitures se sont accumulées devant les barrières.

Alois Zwinggi a souligné que le service ferroviaire serait encore "optimisable" l'année prochaine et que certains services de bus pourraient encore être améliorés. "Je pense que les automobilistes doivent à nouveau apprendre ce que signifie une barrière fermée", a-t-il toutefois ajouté.

Dans quatre cas, des automobilistes se sont "mis en danger" entre les barrières de chemin de fer. Mardi soir, par exemple, une voiture s'est arrêtée entre les barrières et un train lui a foncé dessus. Personne n'a été blessé dans les quatre accidents, a encore précisé le responsable du WEF.

Plus de 4000 soldats mobilisés

Depuis le 18 janvier, un peu plus de 4'000 militaires étaient engagés pour assurer la sécurité de la rencontre annuelle du WEF. L'armée ne déplore "aucun incident menaçant la sécurité ni aucun accident grave durant son engagement", écrit-elle vendredi dans un communiqué.

Aucune infraction de l'espace aérien limité en Suisse n'a été constatée. Ce dernier était verrouillé dans un rayon de 46 kilomètres autour de la station grisonne et jusqu'à 6000 mètres d'altitude. L'Autriche, qui a contribué aux mesures de sécurité, n'a pas non plus constaté de violation de son espace aérien limité, précise l'armée.

De leur côté, les autorités grisonnes ne relèvent également "aucun incident menaçant la sécurité" et note la collaboration "sans accrocs" entre la Confédération, les cantons et l'armée.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.