L'initiative voulant freiner Via Sicura n'a pas abouti

Sécurité routièreLa récolte de signatures pour le texte «halte aux abus de Via sicura» a échoué. Un assouplissement reste dans l’air du temps.

En vigueur depuis 2013, Via Sicura punit sévèrement les délits de la route.

En vigueur depuis 2013, Via Sicura punit sévèrement les délits de la route. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’initiative «Stop aux excès de Via sicura» n’a pas abouti. Alors que le délai est fixé au 3 novembre, les initiants ne sont parvenus qu’à récolter 54'000 signatures. Lancé par un comité apolitique, le texte demandait, entre autres, le remplacement de la peine plancher de 12 mois de prison par un retour aux jours-amendes pour les délits de chauffard, ainsi qu’un abaissement de la durée du retrait de permis à six mois (deux ans actuellement).

«Cette loi est excessive et détruit des vies. Ces gens ont certes fait quelque chose de mal, mais on les punit avec la même gravité que des braqueurs ou des dealers, commente Timothée Bauer, avocat genevois spécialiste du droit de la circulation routière et membre du comité d’initiative. Dans ma pratique, je rencontre de nombreux cas, comme ce chauffeur poids lourd qui, après un excès de vitesse et un retrait de permis, a perdu un nouveau travail. Il se retrouve sans aucune source de revenu.» Le comité d’initiative rappelle que son intention n’est pas d’abolir Via sicura, «mais de mettre fin à certaines sanctions systématiquement appliquées et donner davantage de pouvoir d’appréciation aux juges».

«Faire aboutir une initiative citoyenne sans grands réseaux est très difficile»

Pour Jean-Luc Addor (UDC/VS), également membre du comité, l’initiative n’a pas abouti car elle n’a pas bénéficié du soutien des grands groupes de représentants des conducteurs, tels que le TCS, l’ACS ou encore l’ASTAG. «Il n’y a pas de miracle, commente le conseiller national. Faire aboutir une initiative citoyenne sans grands réseaux est très difficile.»

Tout n’est pas perdu pour les initiants. En juin dernier, le Conseil fédéral a rendu un rapport dressant un premier bilan de Via sicura où il jugeait «envisageable» un assouplissement de la loi pour les délits de chauffard. Avant la session d’automne, la Commission des transports des Etats a quant à elle adopté une motion reprenant à l’identique les demandes de l’initiative. «C’est un excellent signal, ce d’autant plus qu’il vient de personnes qui mettront sous toit la révision de la loi sur la circulation routière», se félicite l’élu UDC.

Le comité réfléchit à muter son initiative en une pétition qui serait remise aux Chambres fédérales et au Conseil fédéral. «Cela permettrait de montrer aux personnes qui se sont engagées que cela n’était pas vain, explique Jean-Luc Addor. Ensuite, chaque pétition est traitée par le parlement. C’est un moyen de rappeler cette volonté populaire aux parlementaires.»

Créé: 24.10.2017, 20h31

Articles en relation

L’amendement de Via sicura choque les milieux de la prévention

Routes Tests plus tardifs pour les conducteurs âgés, vente d’alcool sur l’autoroute: le Parlement néglige-t-il la sécurité routière? Plus...

Les papys font de la résistance à Via sicura

Transports Sursis pour les conducteurs âgés. Le contrôle médical obligatoire devrait être repoussé à 75 ans d’ici 2018. Plus...

On ne bricolera pas le plan Via sicura à l’aveuglette

Circulation routière Le Conseil des Etats charge le gouvernement d’évaluer l’efficacité des mesures. Bilan attendu pour l’été. Plus...

Le nombre de retraits de permis préventifs explose

Circulation routière Conséquence de Via sicura, les privations de permis se muent en mesure thérapeutique. Chez ceux qui souffrent d’une addiction à l’alcool, récupérer son «bleu» s’apparente à un chemin de croix. Plus...

Via sicura a contribué à calmer les conducteurs

Bilan 2015 Bilan 2015 Bilan La diminution des accidents est marquée depuis l’introduction des mesures sévères en 2013 et 2014. Mais il y a d’autres facteurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...