«L'interdiction de l'alcool devrait satisfaire les clubs»

HooligansLe nouveau concordat des cantons pour lutter contre la violence dans les stades reste libéral et favorable aux clubs sportifs. L'avis de Jacqueline de Quattro.

Jacqueline de Quattro (PLR), cheffe du Département de la sécurité et de l'environnement du canton de Vaud.

Jacqueline de Quattro (PLR), cheffe du Département de la sécurité et de l'environnement du canton de Vaud. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bannir l'alcool dans les stades? La mesure fait hurler les supporters: manger une saucisse et boire une bière font partie des traditions... Le couperet inquiète aussi les clubs soucieux de leurs finances.

La Conférence des directeurs des Départements cantonaux de justice et police (CCDJP) estime toutefois que cette décision ne créera pas de préjudice au monde du sport. Les explications de Jacqueline de Quattro, conseillère d'Etat vaudoise et membre du comité de la CCDJP.

24 heures - : Ne craignez-vous pas de mettre les clubs à genoux en interdisant la vente d'alcool ?

Jacqueline de Quattro: Non, d'abord parce que notre concordat prévoit une exception dans les zones VIP, où l'alcool restera toléré. Ensuite ces interdictions ne seront décrétées que lors des matches classés rouge, c'est-à-dire à haut risque.

Nous avons renoncé à interdire l'alcool pour les autres matches classés verts (risque faible) et jaunes (risque moyen). Un premier projet de la CCDJP concernait tous les matches. Le compromis que nous présentons aujourd'hui devrait donc satisfaire les clubs.

24 heures - : Les nantis de la zone VIP continueront à boire de l'alcool pendant que les autres se contenteront de limonade... C'est la société à deux vitesses?

Personnellement, je n'étais pas enthousiaste pour cette différence et je l'ai combattue au sein de la CCDJP. Mais elle tient compte de deux facteurs que je respecte. Le premier est qu’il n’y a jamais eu de débordements dans un carré VIP: ce sont des gens qui restent calmes. L’autre facteur, c’est les intérêts économiques: les sponsors sont généralement présents dans les loges VIP. La pression des clubs a été forte pour y conserver des débits d’alcool.

24 heures - : Pour continuer à vendre de l'alcool partout il suffira que les clubs prennent des mesures de sécurité telles que leurs matches ne soient pas classés rouges...

Oui, c'est exactement cela... Ces mesures ont fait leurs preuves en Belgique et en Hollande, deux pays qui ont connu des débordements très importants dans leurs stades. Je suis donc certaine qu'elles auront un effet en Suisse. Mais notre projet est plus libéral car il renonce à frapper d'interdiction tous les matches.

24 heures - : Quand même, interdire la bière à tout un stade supporters... N'est-ce pas punir tout le monde à cause d'une minorité? C’est la même chose dans tous les domaines! Sur la route on pose des limitations de vitesse valables pour tout le monde afin d’empêcher une minorité de chauffards de commettre des dégâts. Il est vrai que 95% des spectateurs savent se maîtriser, même sous l’influence de l’alcool. Mais on ne peut pas repérer à l’entrée d’un stade les 5% qui ne se maîtriseront pas. Les mesures ne peuvent malheureusement pas toujours être ciblées.

Je suis convaincue que c’est dans l’intérêt des clubs et du monde sportif en général d’accepter un certain nombre de règles de comportement qui permettent à tout le monde de s’adonner à une activité festive sans certains débordements qu’on ne veut plus voir.

Les supporters ont tout loisir de s'enivrer avant d'arriver... Allez-vous laisser dehors des gens qui ont payé leurs billets?

Oui, une personne qui arrive complètement imbibée dans un stade peut déjà aujourd'hui se voir refuser l’accès. On ne laisse pas entrer quelqu’un d'ivre mort dans un stade. Ensuite, le fait de ne plus pouvoir consommer d’alcool une fois dans le stade permet aux gens concernés de se calmer progressivement.

On sait qu’un état de fatigue s’installe au bout d’un moment chez les personnes qui ont beaucoup bu et cela permet de calmer l’agressivité. C’est le but.

Créé: 20.11.2012, 16h17

Articles en relation

L'alcool sera interdit lors des matches à haut risque

prévention Dès l'année prochaine, les matchs de football et de hockey présentant un risque de dérapages trop important se verront interdire toute vente d'alcool. Plus...

Le National veut priver les hooligans de transports publics

Manifestations sportives Pas de transport public pour les hooligans: le Conseil national a accepté de serrer la vis en adoptant une motion en ce sens. Il a en revanche rejeté un texte en faveur de jugements plus rapides. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.