«Investir pour les retraités profite aussi aux familles»

GénérationsDésormais présidente de Pro Senectute, Eveline Widmer-Schlumpf défend la cause des aînés.

Eveline Widmer-Schlumpf s’engage pour les retraités.

Eveline Widmer-Schlumpf s’engage pour les retraités. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse compte 1,5 million de retraités aujourd’hui, ils seront plus de 2 millions en 2030. «En lisant les journaux, nous pourrions croire que le vieillissement n’a que des conséquences négatives pour la société», regrette Eveline Widmer-Schlumpf. Pour l’ancienne conseillère fédérale, désormais présidente de Pro Senectute, il ne faut pas seulement parler de financement de l’AVS ou des retraites! Les aînés rendent aussi des services importants à la collectivité. Interview.

L’utilité des retraités pour notre société est-elle sous-estimée?

Les retraités actuels ont plusieurs rôles, qui leur permettent de fortement contribuer au bien vivre-ensemble: ils sont à la fois bénévoles, consommateurs et contribuables. Se focaliser sur les coûts – je pense par exemple aux coûts de l’aide et des soins pour les personnes âgées – est donc un point de vue trop unilatéral.

Pourquoi nos autorités n’accordent-elles pas plus d’attention aux aînés? Je ne pense pas que le thème de la vieillesse souffre d’un manque d’attention. Néanmoins, la discussion est aujourd’hui un peu trop restreinte et teintée de polémique. Si nous investissons dans la construction d’appartements, la rénovation de bâtiments ou la revalorisation de quartiers dans l’intérêt des personnes âgées, les autres générations, notamment les familles avec enfants, bénéficient aussi de ces projets. Ce point est souvent oublié lors des débats politiques.

Ceux qui travaillent ont le sentiment que ceux qui les ont précédés sont privilégiés et que ce ne sera plus leur cas…

Les blocages à la réforme de l’AVS et du 2e pilier doivent être rapidement dépassés. La solidarité entre les générations n’est pas une évidence et elle est de plus en plus mise sous pression. Nos grands-parents ont mis sur pied l’assurance-vieillesse, sans pour autant bénéficier eux-mêmes d’une rente garantie. La LPP n’est entrée en vigueur qu’en 1985. C’est pourquoi, aujourd’hui encore, 17% des hommes et 31,5% des femmes reçoivent uniquement la rente AVS. Les grands-parents d’aujourd’hui ont aussi largement contribué au fait que nous bénéficions actuellement d’un système de formation professionnelle duale accessible et abordable à tous les jeunes.

La situation est aussi difficile pour des gens un peu plus jeunes, qui peuvent se sentir laissés de côté par le monde économique.

Le parcours professionnel des générations futures sera différent de celui de la génération active actuelle. La séparation classique entre les étapes que sont la formation, la vie de famille et la retraite sera moins marquée. Il sera primordial de faire preuve d’une grande flexibilité et de se former de manière continue. Il faut prévoir qu’à l’avenir, nous travaillerons plus longtemps, sans forcément exercer la même profession tout au long de notre vie. Nous sommes aujourd’hui au tout début de ce processus. La situation actuelle du marché du travail accuse encore un certain retard. Une réflexion à ce sujet doit être menée.

Et vous, comment vivez-vous votre retraite politique?

Pour ma part, la vie est belle et passionnante aussi bien après qu’avant 60 ans. Mes activités actuelles me permettent d’utiliser mes compétences et mes expériences avec une certaine sérénité. J’apprécie aussi beaucoup de voir mes six petits-enfants grandir. Une journée par semaine leur est réservée.

Créé: 18.05.2018, 07h18

Articles en relation

Seniors: le double langage des patrons

BILAN Analyse D’un côté, les entreprises n’engagent plus passé 55 ans. De l’autre, elles réduisent leur contribution au financement des retraites anticipées. Plus...

Les retraites anticipées dans la construction sont en danger

Partenariat social Le torchon brûle entre entrepreneurs et syndicats. Le litige porte sur les moyens pour renflouer la caisse de retraite. Plus...

Vieillissement et retraites face aux changements dans l’UE

L'invité Abdulah Ahmedi, doctorant en droit à l’Uni de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.