Isabelle Moret au perchoir avec un score record

Conseil nationalLa Vaudoise devient la première citoyenne du pays. Elle a été élue à la présidence de la Chambre du peuple avec 193 voix.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La libérale-radicale vaudoise a accédé à la présidence du Conseil national pour une année. Lundi, en ouverture de la première session de cette nouvelle législature, Isabelle Moret a été élue avec un score record de 193 voix sur 198 bulletins valables. La résidente de Yens sur la Côte fait donc nettement mieux que les deux derniers Vaudois à être grimpés au perchoir, à savoir l’UDC André Bugnon en 2007 (161 voix) et le radical Yves Christen en 2002 (129 voix).

Pour son premier discours de présidente de la Chambre du peuple - dans les quatre langues nationales -, Isabelle Moret s’est réjouie de vivre «une législature charnière» avec presque un tiers de nouveaux élus, plus de 40% de femmes et le plus jeune parlement de notre histoire. «À nous d'empoigner ces thématiques fortes sur lesquelles les Suisses attendent des réponses claires et rapides. Tout d'abord, en ce qui concerne la politique familiale: l'égalité salariale entre les femmes et les hommes, un meilleur soutien aux proches qui s'occupent de seniors, et une véritable équité fiscale entre couples mariés et non mariés.»

La nouvelle présidente a aussi à cœur de favoriser le compromis entre vie professionnelle et vie familiale. «J'ai vécu cette conciliation dans toute sa réalité pendant mes treize années à Berne, l'âge de ma fille aînée - mais, à l'époque, sans salle d'allaitement.» Elle souhaite que les jeunes parents soient mieux accueillis au Palais fédéral pour cette législature.

Durant son année présidentielle, Isabelle Moret s’attachera également à la préparation des festivités autour des 50 ans du droit de vote des femmes.

Ces élections à la présidence du Conseil national, qui relèvent de la formalité, sont toujours accompagnées de flonflons. Le chœur des enfants de la Fête des Vignerons est venu interpréter l’hymne national et «Le petit chevrier» devant le Conseil national. Au passage, la nouvelle présidente a fait un petit coup de pub au Jeux olympiques de la jeunesse qui se tiendront dans le canton Vaud en janvier prochain. Elle a fait venir la flamme olympique dans l’hémicycle, portée par Virgine Faivre, présidente du comité d’organisation et entourée d’une délégation des Cent-Suisses et des Cent pour Cent issus de la FéVi.

Le canton de Vaud a organisé un apéro dans le hall d’entrée du Palais fédéral. Produits du terroir, vin rouge de Villeneuve et blanc d’Yvorne. Ce qui est discutable pour fêter une élue du district de Morges.

Pour l’occasion, le Conseil d’État a dépêché à Berne la ministre des Écoles Cesla Amarelle et le ministre de l’Économie Philippe Leuba, accompagnés de l’huissier-chef de l’État de Vaud.

Mais les vraies festivités auront lieu mercredi avec la réception officielle de la nouvelle présidente du Conseil national en terres vaudoises.

Créé: 02.12.2019, 22h12

Articles en relation

Yens en ébullition avant de célébrer sa présidente

Conseil national Lundi, Isabelle Moret sera élue à la tête du Conseil national. Un événement que sa Commune fêtera mercredi. Plus...

Isabelle Moret, le retour à la lumière

Conseil national La Vaudoise deviendra lundi la première citoyenne du pays. L’occasion d’un nouveau départ après sa drôle de campagne pour le Conseil fédéral. Plus...

Une liste de mariage pour célébrer Isabelle Moret

Yens Les communes ne veulent plus passer à la caisse de force pour célébrer les réceptions de politiciens. Mais les organisateurs ont trouvé une alternative originale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.