Passer au contenu principal

Sécurité routièreDès janvier, l'usage diurne des phares sera obligatoire

A partir du 1er janvier, les automobilistes devront circuler les phares allumés toute la journée sous peine d'une amende de 40 francs.

Les conducteurs devront avoir les phares allumés quand ils circulent de jour.
Les conducteurs devront avoir les phares allumés quand ils circulent de jour.
(photo d'illustration), Keystone

Les conducteurs devront rouler les phares de leur voiture allumés toute la journée dès janvier. Pour plusieurs d'entre eux, notamment les novices et les professionnels, la sobriété sera par ailleurs de mise. Le Conseil fédéral a mis vendredi en vigueur de façon échelonnée toute une série de mesures de sécurité routière.

Dès le jour de l'an, les automobiles, camions, véhicules de livraison, autocars et motocycles devront circuler de jour avec les phares allumés. Le conducteur qui ne se pliera pas à cette obligation sera puni d'une amende de 40 francs.

L'usage diurne des phares ne sera pas requis pour les cyclomoteurs, les vélos électriques et les cycles ainsi que les véhicules mis en circulation avant 1970.

Pas question en outre d'atteindre ou de dépasser le 0,1 pour mille d'alcool dans le sang pour toute une série de personnes: chauffeurs professionnels, détenteurs d'un permis de conduire à l'essai, élèves conducteurs, moniteurs de conduite et accompagnants.

Application échelonnée

Autre tour de vis, le détenteur d'un véhicule sera tenu de payer l'amende d'ordre si la personne qui a commis l'infraction n'est pas connue. Il sera par ailleurs possible de demander à son assureur une déclaration sur les accidents causés ou l'absence de sinistres avant de changer d'assurance responsabilité civile (RC).

Le deuxième volet de la réforme «via sicura» prévoit encore d'autres mesures. L'une d'entre elles entrera en vigueur le 1er juillet. A partir de cette date, quiconque conduit avec une alcoolémie de 1,6 pour mille ou plus devra se soumettre à une évaluation de son aptitude à conduire, même s'il s'agit de sa première infraction.

Autres tours de vis

L'autre mesure s'appliquera à partir de janvier 2015. Les assureurs RC seront alors tenus de recourir contre les personnes ayant commis des dommages en étant en état d'ébriété, se trouvant dans l'incapacité de conduire ou en perpétrant un délit de chauffard.

D'autres tours de vis, assez contestés, suivront. Ils concernent notamment la restriction du permis de conduire pour les seniors, l'obligation de suivre des cours d'éducation routière pour les conducteurs fautifs, l'utilisation d'enregistreurs de données et d'éthylomètres anti-démarrage.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.