Dès janvier, l'usage diurne des phares sera obligatoire

Sécurité routièreA partir du 1er janvier, les automobilistes devront circuler les phares allumés toute la journée sous peine d'une amende de 40 francs.

Les conducteurs devront avoir les phares allumés quand ils circulent de jour.

Les conducteurs devront avoir les phares allumés quand ils circulent de jour. Image: (photo d'illustration)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les conducteurs devront rouler les phares de leur voiture allumés toute la journée dès janvier. Pour plusieurs d'entre eux, notamment les novices et les professionnels, la sobriété sera par ailleurs de mise. Le Conseil fédéral a mis vendredi en vigueur de façon échelonnée toute une série de mesures de sécurité routière.

Dès le jour de l'an, les automobiles, camions, véhicules de livraison, autocars et motocycles devront circuler de jour avec les phares allumés. Le conducteur qui ne se pliera pas à cette obligation sera puni d'une amende de 40 francs.

L'usage diurne des phares ne sera pas requis pour les cyclomoteurs, les vélos électriques et les cycles ainsi que les véhicules mis en circulation avant 1970.

Pas question en outre d'atteindre ou de dépasser le 0,1 pour mille d'alcool dans le sang pour toute une série de personnes: chauffeurs professionnels, détenteurs d'un permis de conduire à l'essai, élèves conducteurs, moniteurs de conduite et accompagnants.

Application échelonnée

Autre tour de vis, le détenteur d'un véhicule sera tenu de payer l'amende d'ordre si la personne qui a commis l'infraction n'est pas connue. Il sera par ailleurs possible de demander à son assureur une déclaration sur les accidents causés ou l'absence de sinistres avant de changer d'assurance responsabilité civile (RC).

Le deuxième volet de la réforme «via sicura» prévoit encore d'autres mesures. L'une d'entre elles entrera en vigueur le 1er juillet. A partir de cette date, quiconque conduit avec une alcoolémie de 1,6 pour mille ou plus devra se soumettre à une évaluation de son aptitude à conduire, même s'il s'agit de sa première infraction.

Autres tours de vis

L'autre mesure s'appliquera à partir de janvier 2015. Les assureurs RC seront alors tenus de recourir contre les personnes ayant commis des dommages en étant en état d'ébriété, se trouvant dans l'incapacité de conduire ou en perpétrant un délit de chauffard.

D'autres tours de vis, assez contestés, suivront. Ils concernent notamment la restriction du permis de conduire pour les seniors, l'obligation de suivre des cours d'éducation routière pour les conducteurs fautifs, l'utilisation d'enregistreurs de données et d'éthylomètres anti-démarrage. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2013, 14h22

Articles en relation

Rouler ivre: RoadCross fait un film de son test polémique

Permis de conduire L'organisme de prévention routière lance son dernier clip de prévention. Il a été tourné sur un circuit réel avec de jeunes automobilistes alcoolisés. Plus...

Les camions ne pourront plus dépasser quand ils le veulent

Sécurité routière L'Office fédéral des routes (OFROU) entend réagir en fixant localement des interdictions de dépasser aux poids lourds. Ces mesures ont pour but d'améliorer la fluidité du trafic et de renforcer la sécurité routière. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.