Jérusalem: pour la Suisse, «une entrave à la paix»

Politique américainePour la Suisse, la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël est «une entrave à une paix juste et durable (...) reposant sur une solution négociée à deux Etats».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le statut final de la ville doit faire partie de la négociation, estime la Suisse. A l'instar de l'ensemble de la communauté internationale, la Suisse ne reconnaît pas l'autorité d'Israël au-delà des frontières de 1967, rappelle le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué diffusé jeudi.

Berne s'engage pour l'établissement d'un Etat palestinien viable, contigu et souverain, ayant Jérusalem-Est pour capitale et basé sur les frontières de 1967. La Suisse ne reconnaîtra pas un changement à ces frontières, y compris concernant Jérusalem, à moins qu'il ne résulte d'un accord négocié entre les parties, ajoute le DFAE.

Résolutions de l'ONU

Cette position a notamment été affirmée dans la résolution 2334 du Conseil de sécurité de l'ONU, souligne de Département.

La Suisse considère que toute solution au conflit au Proche-Orient doit notamment reposer, conformément à la résolution 478 du Conseil de sécurité de l'ONU, sur un règlement global négocié du statut final de Jérusalem, qui soit respectueux des droits et aspirations de toutes les parties intéressées.

L'ambassade reste à Tel Aviv

En l'absence d'un accord international sur le statut de Jérusalem, la Suisse maintiendra son ambassade à Tel Aviv. Elle a par ailleurs pris note que le statu quo sur les lieux saints à Jérusalem sera respecté.

Berne rappelle que la décision unilatérale des Etats-Unis n'affecte en rien l'applicabilité du droit international humanitaire – en particulier de la quatrième Convention de Genève de 1949 – et des droits de l'homme au Territoire palestinien occupé, y compris à Jérusalem-Est.

Enfin, la Suisse appelle toutes les parties à renoncer à la violence et à toute autre action susceptible de contribuer à mettre à mal la perspective d'une paix juste et durable. Elle a rappelé jeudi sa position à l'ambassade des Etats-Unis à Berne. (ats/nxp)

Créé: 07.12.2017, 12h45

Articles en relation

Le Hamas appelle à une «nouvelle intifada»

Politique américaine Les Palestiniens appellent à une grève générale et à des manifestations dans les territoires occupés. Le Hamas s'est prononcé pour une nouvelle intifada. Plus...

Trump isolé sur la scène internationale

Jérusalem La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Trump a suscité une vague de réprobation dans le monde. Plus...

Trump ouvre «les portes de l'enfer», dit le Hamas

Proche-Orient Les réactions n'ont pas tardé à tomber, mercredi soir, après la décision du président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Plus...

Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël

Proche-Orient Le président américain a revendiqué mercredi «une nouvelle approche» sur le conflit israélo-palestinien. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...