Les Jeunes PLR veulent une retraite à 66 ans

SuisseLes Jeunes PLR étaient réunis aujourd'hui à Soleure pour un congrès extraordinaire. Ils rejettent la taxe sur le trafic aérien.

Photo prétexte

Photo prétexte Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Jeunes PLR veulent relever progressivement l'âge de référence de la retraite à 66 ans pour les femmes et les hommes, puis le lier à l'espérance de vie. Ils ont décidé dimanche de lancer une initiative en ce sens, pour assainir l'AVS.

La récolte des signatures débutera en août, soit deux mois avant les élections fédérales. Réunis en congrès extraordinaire à Soleure, les délégués des Jeunes PLR devaient choisir entre cinq variantes.

Selon le projet retenu, l'âge de la retraite sera relevé par tranches de deux mois jusqu?à 66 ans, puis lié à l'évolution de l'espérance de vie (par un facteur de 0,80), indique le parti dans un communiqué. La hausse de l'âge de la retraite débutera quatre ans après l'acceptation de l'initiative.

L'initiative prévoit des dispositions transitoires qui stipulent que l'âge de la retraite doit être connu cinq ans avant le départ à la retraite. Cela garantit aux citoyens une sécurité et une meilleure planification, souligne le communiqué. Les jeunes PLR avaient déjà annoncé le lancement de cette initiative après l'acceptation du projet fiscal couplé à l'AVS le 19 mai dernier par le peuple.

Pas de taxe nationale du trafic aérien

Les Jeunes libéraux-radicaux ont aussi adopté un papier de position sur la politique climatique. Ils rejettent «toute interdiction qui ne serait pas fondée sur des réalités scientifiques». Ils demandent donc la levée de l'interdiction de construire des centrales nucléaires et celle du moratoire sur les OGM. Les Jeunes PLR exigent également que la Suisse intègre le marché d?échange de quotas d'émissions européen.

Par ailleurs, ils estiment que le trafic aérien devrait être régulé et taxé conformément aux systèmes internationaux ou au moins européens, à l'image du système CORSIA. A leurs yeux, une taxe nationale «n'a pas d'utilité en dehors de son aspect symbolique» et elle est «facilement contournable».

Les jeunes du parti divergent ainsi de la décision prise samedi par leurs aînés du PLR Suisse, qui ont accepté d'envisager la création d'une taxe «incitative» sur les billets d'avion. Le produit de cette taxe devrait être partiellement versé dans un fonds pour le climat, servant à financer l'innovation et des investissements nécessaires à la protection du climat. Le reste serait redistribué à la population. (ats/nxp)

Créé: 23.06.2019, 16h25

Articles en relation

Le PLR scelle sa politique environnementale

Assemblée PLR Réunis à Zurich, les délégués du PLR suisse ont scellé samedi la nouvelle politique environnementale du parti. Plus...

Le PLR repêche la taxe sur les billets d'avion

Zurich Les délégués du PLR suisse ont repêché samedi la taxe sur les billets d'avion pour améliorer leur programme environnemental. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...