Passer au contenu principal

SuisseJohann Schneider-Ammann reste le maître du vol

A l'issue de sa dernière année au gouvernement, Johann Schneider-Ammann a volé durant 229 heures, loin devant Alain Berset, pourtant président de la Confédération à ce moment.

Johann Schneider-Ammann a toujours aimé voler, que ce soit en avion ou en hélicoptère.
Johann Schneider-Ammann a toujours aimé voler, que ce soit en avion ou en hélicoptère.
Keystone

Les membres du Conseil fédéral ont passé l'an dernier 788 heures dans des avions et des hélicoptères du service aérien de la Confédération. A l'issue de sa dernière année au gouvernement, Johann Schneider-Ammann conserve le titre de champion toutes catégories.

Il a volé durant 229 heures, dont 164 en avion, selon le bilan annuel du Service de transport aérien de la Confédération (STAC) dont le gouvernement a pris acte mercredi. Son goût pour l'hélicoptère ne date pas d'hier: l'ancien ministre de l'économie est le conseiller fédéral ayant passé le plus de temps dans ce type d'appareil depuis 2015.

Pourtant président de la Confédération l'an dernier, le ministre de l'intérieur Alain Berset n'arrive qu'à 136 heures de vol, dont 99 en avion. Le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis termine sur la troisième marche du podium avec 126 heures dans les airs, sans nette préférence pour l'hélicoptère ou l'avion.

A l'autre bout du classement, la ministre de justice et police Simonetta Sommaruga n'a volé que 15 heures. Bon dernier du bilan de 2017, le ministre des finances Ueli Maurer repasse à 80 heures de transport aérien, mais il n'a jamais pris l'hélicoptère l'an passé.

Le grand argentier talonne ainsi le ministre de la défense Guy Parmelin qui affiche 82 heures de vol dont une bonne vingtaine en hélicoptère. Pour sa dernière année au gouvernement, la ministre des infrastructures Doris Leuthard est restée modeste avec 39 heures de vol, dont neuf heures d'hélicoptère.

273 heures pour l'administration

Le bilan des vols au service des départements fédéraux est un peu différent. Le Département de la défense a absorbé 250 des 273 heures volées pour le compte de l'administration, surtout en avion. Les services de Johann Schneider-Ammann n'ont pas du tout utilisé les services du STAC.

Le personnel des affaires étrangères comptabilise 16 heures de vol, toujours en hélicoptère. Les services du Parlement se sont contentés d'une heure d'hélicoptère.

Le STAC est une formation militaire des Forces aériennes qui effectue des vols sur mandat du gouvernement, des départements, de l'Assemblée fédérale, de la Chancellerie, des tribunaux fédéraux et de l'armée. Pour des questions de disponibilité, le Service a recouru l'an dernier à des avions loués durant 47 heures.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.