«Johnny habite à Gstaad»

Domicile fiscalUn article du Point jette le trouble sur les intentions de départ du chanteur. Berne dément.

Image: Pierre Abensur

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le feuilleton de Johnny Hallyday, résident de Gstaad depuis décembre 2006, a connu lundi un nouveau soubresaut avec la parution d’un article sur le site du Point.fr, au titre sans appel: «Johnny Hallyday prié de quitter la Suisse»! Le rockeur de 68?ans, sous le coup d’un redressement fiscal de 11 millions de francs suite à une enquête des limiers français, serait devenu persona non grata dans une Suisse régulièrement attaquée pour la largesse de ses paquets fiscaux envers les riches expatriés.

En cause: les déclarations du chanteur, qui a lancé sa tournée la semaine dernière à Los Angeles et s’est étendu sur ses lieux de résidence privilégiés, entre la cité californienne et Paris. De Gstaad, nul mot… Une façon indirecte de démontrer le peu de présence du rocker sur le sol bernois. Et un nouvel indice pour conjecturer du départ prochain du contribuable Jean-Philippe Smet, son nom de baptême, comme le fait un peu lestement Le Point.fr.

«Je n’ai aucune information sur le départ de Johnny Hallyday », confirme à Gstaad le président de la commune, Aldo Kropf. Même son au service cantonal des contributions. En revanche, les deux instances verraient d’un très bon œil une plus grande discrétion de la part de l’idole des jeunes, il est vrai habitué à avoir sa bouche grande ouverte.

Créé: 01.05.2012, 18h17

Le chalet du chanteur, à Gstaad. (Image: AFP)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...