Trop de jouets téléguidés ne sont pas conformes

JouetsPlus de quatre modèles réduits télécommandés sur cinq ne sont pas aux normes, selon un rapport publié jeudi par l'OFCOM.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La majorité des jouets radiocommandés contrôlés en Suisse et dans l'Espace économique européen en 2016 n'étaient pas conformes aux règles. L'Office fédéral de la communication (OFCOM) qualifie ce résultat de décevant.

Sur les 111 jouets télécommandés prélevés en 2016 sur le marché suisse et européen, 40% menaçaient de perturber des fréquences réservées à d'autres appareils. Au total, 81% des échantillons contrevenaient au moins à une des exigences contrôlées, a annoncé jeudi l'OFCOM.

Plus de 60% des produits présentaient des manquements administratifs au sens des exigences (marquages, déclaration de conformité, évaluation de la conformité incorrecte ou manquante).

La campagne européenne de surveillance du marché dans le domaine radio, à laquelle l'OFCOM a participé, montre que le principal problème est le rayonnement non essentiel. Il s'agit d'émissions parasites en dehors de la fréquence d'émission qui ne sont pas nécessaires pour la communication. Ces appareils peuvent provoquer des perturbations sur d'autres fréquences.

Fabriqués en Chine

L'échantillonnage couvrait tout l'éventail des jouets radiocommandés, mais trois quarts étaient des voitures télécommandées. Les produits provenaient essentiellement de Chine (97%).

Le taux de non-conformité est bien trop élevé, estiment les autorités de surveillance européennes, qui craignent une augmentation de brouillage de fréquences. Elles ont donc édicté une série de recommandations, dont la poursuite des contrôles au niveau national, la prise de mesures pour interdire les produits non conformes et la sensibilisation des fabricants en Chine. (ats/nxp)

Créé: 06.04.2017, 14h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.