Passer au contenu principal

Juan Guaidó est reconnu par une quarantaine de pays, mais pas la Suisse

Berne est prêt à offrir ses bons offices, pas à reconnaître officiellement Juan Guaidó comme président par intérim.

Juan Guaidó.
Juan Guaidó.
EPA

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères, Ignazio Cassis, est à Washington ce jeudi. Après avoir rencontré le conseiller à la Sécurité nationale John Bolton, le magistrat libéral-radical tessinois s’entretiendra avec son homologue américain, le secrétaire d’État Mike Pompeo. Au menu des discussions: la question du libre-échange et les grands dossiers de politique étrangère comme la situation au Venezuela. Alors qu’une quarantaine de pays, emmenés par les États-Unis, reconnaissent désormais le jeune politicien de 35 ans Juan Guaidó comme «président par intérim» du Venezuela, Berne joue la retenue. «La Suisse ne reconnaît en principe que des États, pas des gouvernements», a précisé Pierre-Alain Eltschinger, porte-parole au DFAE.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.