Les Kosovars pourront toucher la retraite au pays

Kosovo-SuisseBonne nouvelle pour les retraités kosovars en Suisse. Ils pourront toucher leur retraite au Kosovo. Un accord-cadre entre les deux pays sur les assurances sociales doit être signé ce jeudi.

Depuis 2010, les retraités kosovars qui retournaient dans leur pays ne pouvaient pas prétendre au versement de leurs rentes AVS et AI.

Depuis 2010, les retraités kosovars qui retournaient dans leur pays ne pouvaient pas prétendre au versement de leurs rentes AVS et AI. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 2009, le Conseil fédéral avait décidé que la convention de sécurité sociale conclue avec les pays de l’ex-Yougoslavie ne s’appliquerait plus pour le Kosovo dès 2010. Depuis, ce pays était le seul État d’ex-Yougoslavie avec lequel Berne n’entretenait pas de relations en matière de sécurité sociale.

C'est désormais du passé. En effet, ce jeudi la Suisse et le Kosovo signent un accord-cadre sur les assurances sociales qui met fin à 7 ans de vide juridique, révèle le site Albinfo.ch.

C'est une excellente nouvelle pour les retraités kosovars. Depuis 2010, ceux qui retournaient dans leur pays ne pouvaient pas prétendre au versement de leurs rentes AVS et AI. Ils ne pouvaient toucher que le remboursement de leurs cotisations. Les choses vont changer, dès 2018 probablement, puisqu'ils pourront alors toucher leur retraite au Kosovo s'ils le souhaitent.

Encore des négociations à mener

Albinfo.ch a interrogé à ce sujet Arban Abrashi, le ministre en charge des affaires sociales du Kosovo. Le site trilingue destiné à la population albanophone de Suisse rappelle que la signature de l'accord entre la Suisse et le Kosovo ne signifie pas encore le début de son application. Le ministre confirme: il y a encore des procédures à établir par les deux pays sur la manière de procéder jusqu’à l’entrée en vigueur de l'accord. Et il faut encore que les deux gouvernements l'approuvent.

«C’est seulement après que nous pourrons passer à la procédure de ratification parlementaire dans chacun des deux pays», souligne Arban Abrashi qui pense ainsi que les retraités commenceront à recevoir leurs pensions courant 2018 au mieux. Le ministre espère également que les procédures helvétiques «s’aligneront au rythme de celles du Kosovo».

Perte de confiance

Arban Abrashi revient également sur les raisons qui ont poussé, selon lui, la Suisse a annuler l'accord avec le Kosovo en 2010, alors qu'il était maintenu avec les autres pays de l'ex-Yougoslavie. Il estime que Berne a agi ainsi «en raison de la perte de confiance dans les institutions du Kosovo, surtout en ce qui concerne le contrôle et la prévention des abus des citoyens kosovars qui auraient eu l’intention de profiter indûment du système de retraites suisses.»

Mais il estime depuis que les choses ont bien changé. «Le Kosovo souhaite désormais parvenir aussi rapidement que possible à un nouvel accord, rétablir la confiance d’un pays ami comme la Suisse, et commencer la mise en œuvre de l’accord afin que nos compatriotes puissent profiter de leurs pensions», explique Arban Abrashi.

Présente depuis plusieurs décennies, la population kosovare constitue l’un des principaux groupes d’immigrés en Suisse. Quelque 112'000 Kosovars vivent en Suisse, selon les chiffres de la Confédération.

Créé: 01.06.2017, 10h55

Articles en relation

Serbie et Kosovo: vers une ligne aérienne rétablie?

Balkans Les autorités serbes vont travailler sur la normalisation du transport aérien entre Belgrade et Pristina, malgré les tensions. Plus...

Les victimes de «second ordre» du Kosovo

Balkans Serbes, Roms et Albanais exigent justice pour les victimes oubliées de la rébellion kosovare. Plus...

Les Kosovars déconseillés de traverser la Serbie

Arrestations Le Kosovo a déconseillé lundi à ses ressortissants de traverser la Serbie, après l'arrestation d'un Kosovar pour crimes de guerre. Plus...

Le procureur promet des procès équitables au Kosovo

Tribunal spécial David Schwendiman, le nouveau procureur chargé des crimes de guerre au Kosovo, s'engage à assurer des procédures équitables et sans «retard inutile». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.