Passer au contenu principal

Des labos touchent le jackpot européen

Des projets suisses figurent au vaste programme de recherche de l’UE consacré au monde quantique. Avec 1 milliard à la clé.

Les capteurs quantiques de macQsimal sont fabriqués dans les salles blanches du CSEM, à Neuchâtel.
Les capteurs quantiques de macQsimal sont fabriqués dans les salles blanches du CSEM, à Neuchâtel.
Florian Cella

L’Union européenne rêve de percer les mystères et de tirer parti de la physique quantique, domaine aussi déroutant que fascinant. Le champ de recherches étudie les phénomènes atomiques et subatomiques. On doit à la première révolution quantique l’avènement du laser, du GPS, de l’IRM et même d’internet. La seconde promet un bouleversement encore plus radical, de la confidentialité absolue des communications à des capacités de calcul ahurissantes. Comment? En exploitant les étranges propriétés que l’on ne trouve qu’à l’échelle de l’atome.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.