Et si Leuthard reprenait les Affaires étrangères?

SuisseLe départ de Didier Burkhalter aiguise les appétits. Alain Berset et Simonetta Sommaruga viseraient aussi le DFAE. Le dossier européen pourrait les départager.

Didier Burkhalter fait la bise à Doris Leuthard. L'Argovienne va-t-elle reprendre un troisième département?

Didier Burkhalter fait la bise à Doris Leuthard. L'Argovienne va-t-elle reprendre un troisième département? Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le départ de Didier Burkhalter fait phosphorer les états-majors des partis politiques, qui planchent sur des rocades de départements. On prête ainsi à Alain Berset des vues sur le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). L'autre socialiste du gouvernement, Simonetta Sommaruga, serait également intéressée.

Mais la presse alémanique spécule sur une candidate de poids: Doris Leuthard. Nombreux sont ceux sous la coupole à Berne à estimer que la patronne du Département fédéral de l'environnement des transports de l'énergie et de la communication (DETEC) quittera le gouvernement après sa deuxième année de présidence, mais le Blick croit quand même savoir que l'Argovienne étudie très sérieusement un changement au DFAE.

Si son parti, le PDC, se garde bien de toute allusion à ce sujet, ce scénario n'est pas pour déplaire à Tiana Moser, la cheffe du groupe Vert Libéral. «Je fais confiance à Doris Leuthard. Elle a déjà bien représenté la Suisse à l'étranger avec sa manière positive et communicative.»

Le privilège de l'ancienneté

La Basler Zeitung y croit aussi, d'autant plus que Doris Leuthard, étant la Conseillère fédérale depuis le plus longtemps en exercice, aura le privilège de pouvoir choisir en premier son département fédéral après l'élection du remplaçant de Didier Burkhalter.

En outre, Doris Leuthard s'est déjà exprimée fortement et à plusieurs reprises en faveur d'un accord institutionnel avec Bruxelles. Elle serait la plus compétente pour défendre le projet devant le peuple. La conseillère nationale Kathy Riklin (PDC/ZH) a en tout cas déjà dit tout le bien qu'elle pensait d'une candidature de l'Argovienne à la tête du DFAE.

Bruxelles pas contente

L'accord institutionnel avec l'Union européenne va donc peser dans le choix des partis. Le Conseil fédéral doit d'ailleurs en discuter en huis clos ce vendredi. Et Bruxelles montre des signes d'impatience, accusant la Suisse de ne pas savoir ce qu'elle se veut, comme le rapporte le Tages-Anzeiger.

Des milieux européens rappellent que la fenêtre de négociation pour l'accord se fermera à la fin de l'année, après trois ans et près de 18 rencontres...

Clause guillotine

Les divergences ne manquent pas entre les deux parties. Si Bruxelles demande que la Suisse reprenne de façon dynamique le droit européen, des parlementaires helvétiques exigent de leur côté la fin de la clause guillotine. Cette dernière prévoit que tous les accords sont juridiquement liés et qu’ils ne peuvent entrer en vigueur qu’ensemble. Si l’un d'entre eux n’était pas prolongé ou dénoncé, les autres seraient caducs.

Les élus souhaitent également que la Suisse ne soit pas soumise à la Cour européenne de justice mais que les différends avec l'Union européenne soient traités par un tribunal arbitral, ou par la Cour de justice de l'AELE dans le pire des cas.

Dans l'immédiat, le départ de Didier Burkhalter ajoute à l'irritation de la Commission européenne, pour qui la Suisse a perdu le père politique de ses discussions pour l'accord institutionnel. Et la Luzerner Zeitung résume l'ambiance générale à Bruxelles: «Dites-nous maintenant comment on va continuer à négocier».

Créé: 16.06.2017, 10h11

Les Femmes PLR donnent de la voix

Pour les Femmes PLR, le temps est venu: 28 ans après le départ d'Elisabeth Kopp, leur parti doit choisir une candidate pour succéder à Didier Burkhalter.

«Nous avons beaucoup de politiciennes expérimentées et compétentes qui ont autre chose à faire qu'à se cacher de la concurrence masculine», a souligné Doris Fiala, la présidente des Femmes PLR.

Elles jouissent du soutien de Philipp Müller, l'ex-président du parti, comme il l'a déclaré dans les colonnes de l'Aargauer Zeitung.

Articles en relation

«Notre candidat devra faire passer les idées PLR»

Succession Burkhalter Le vice-président du PLR, le Genevois Christian Lüscher, explique ce que son parti attend des papables à la succession de Didier Burkhalter. Plus...

Successeur de Burkhalter connu le 20 septembre

Conseil fédéral Le parti libéral-radical vient de dévoiler le calendrier qui va conduire à la succession du conseiller fédéral démissionnaire. Plus...

Burkhalter salué par la Genève internationale

Suisse L'action du conseiller fédéral démissionnaire est saluée quasi unanimement au sein des institutions internationales situées à Genève. Plus...

Le Tessin veut son conseiller fédéral

Suisse Le canton italophone aimerait que l'on pense à lui en vue de la succession du PLR Didier Burkhalter. Plus...

Galerie photo

En images, la carrière du conseiller fédéral Didier Burkhalter

En images, la carrière du conseiller fédéral Didier Burkhalter Le ministre des affaires étrangères quittera le Conseil fédéral le 31 octobre. Le PLR neuchâtelois a dit «avoir besoin d'écrire une nouvelle page dans sa vie».

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.