Levrat suggère un ticket de deux femmes PLR

Conseil fédéralLes libéraux-radicaux n'ayant plus eu de femme au gouvernement depuis 1989, Christian Levrat leur suggère un ticket de deux candidates.

Ce qui est important pour Christian Levrat, c'est la capacité de compromis des candidats au Conseil fédéral.

Ce qui est important pour Christian Levrat, c'est la capacité de compromis des candidats au Conseil fédéral. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président du PS Christian Levrat ne mâche pas ses mots pour la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral: il suggère au PLR de proposer un ticket de deux femmes. Les libéraux-radicaux n'ont plus eu de femme au gouvernement depuis 1989, critique Christian Levrat.

«Le PLR a un problème d'égalité de premier ordre», a dit Christian Levrat dans un entretien avec la NZZ am Sonntag. Jusqu'ici, il y a eu 116 conseillers fédéraux, dont sept ont été des femmes, et parmi elles trois étaient socialistes. Le Parti socialiste (PS) n'a pu les porter au Conseil fédéral que parce qu'il avait placé deux femmes sur son ticket, souligne Christian Levrat.

Le conseiller aux Etats ne comprend pas la démarche du PLR. «S'il veut vraiment quelqu'un du Tessin, il doit présenter deux Tessinois. Et s'il veut une femme au Conseil fédéral, il doit proposer deux femmes sur son ticket», a dit le Fribourgeois. L'Assemblée fédérale veut un véritable choix et ne pas être mise devant le fait accompli.

Aux yeux de Christian Levrat, le PLR a procédé jusqu'ici en amateur dans la question de la succession de Didier Burkhalter. D'abord, les libéraux-radicaux ont été pris au dépourvu par la démission de leur conseiller fédéral, puis ils ont déclaré hâtivement que le siège revenait à la Suisse latine, avant que les Femmes PLR ne renoncent à la légère à leurs prétentions, a dit le président du PS.

A la question de savoir si le PS préfère un ticket tessinois ou un ticket avec deux femmes, Christian Levrat répond: «C'est au PLR de décider». Ce qui est important, c'est la capacité de compromis des candidats au Conseil fédéral.

Ticket à une ou deux personnes

Les sections cantonales du PLR ont jusqu'au 11 août pour présenter leurs propositions pour la succession de Didier Burkhalter. La direction de la section tessinoise examinera les candidatures possibles jusqu'à lundi.

Dans le canton méridional, trois personnes entrent pour l'instant en ligne de compte. Le favori cité est le chef du groupe aux Chambres fédérales Ignazio Cassis. L'ancienne conseillère nationale et ex-conseillère d'Etat Laura Sadis a aussi fait part de son intérêt. Mais selon elle, il serait peut-être bon d'avoir deux candidats, un homme et une femme. Le troisième intéressé est le conseiller d'Etat Christian Vitta, en charge du Département de l'économie et des finances. (ats/nxp)

Créé: 09.07.2017, 15h01

Articles en relation

Succession de Burkhalter: Laura Sadis lève la main

Canton du Tessin Si le PLR tessinois ne veut présenter qu'un seul nom, les intéressés, comme Laura Sadis suggèrent un double ticket. Plus...

Les candidats tessinois potentiels font profil bas

Succession de Didier Burkhalter Jusqu'à présent, la section cantonale du PLR n'a pas encore reçu de demande de candidature officielle. Elle a jusqu'au 10 juillet pour publier sa liste. Plus...

La candidature unique tessinoise fâche

Succession Burkhalter A la direction du PLR ainsi qu'au Tessin, le choix de la section cantonale de ne proposer qu'un seul candidat à la succession de Burkhalter est critiqué. Plus...

Elisabeth Kopp va-t-elle faire son retour politique?

Succession Burkhalter L'ex-conseillère fédérale, en froid depuis 28 ans avec le PLR, se réconcilie avec son parti et sera peut-être présente au congrès qui choisira le successeur à Didier Burkhalter. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.