Passer au contenu principal

Une ligne téléphonique contre la maltraitance des aînés

Les victimes, leurs proches ou les auteurs peuvent désormais adresser leurs questions à la plateforme Vieillesse sans violence, au 0848 00 13 13.

Unsplash

Maltraitance psychologique, financière, physique ou négligence… Jusqu’à 300'000 personnes âgées seraient victimes de tels actes en Suisse, selon des extrapolations basées sur des statistiques européennes. «Nous constatons que les cas adressés aux associations actives dans le domaine sont en hausse, détaille la professeure Delphine Roulet Schwab, présidente d’alter ego, l’une de ces organisations. Cela ne signifie pas forcément que la situation empire. Il faut plutôt y voir une prise de conscience du phénomène.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.