La livraison par drone prend son envol

SuissePlusieurs groupes sont impliqués dans un projet secret à Zollikon (ZH). Il s'agit de tester la livraison de colis en combinant drone et camionnette.

Mercedes croit en son projet «Vans & Drones».

Mercedes croit en son projet «Vans & Drones». Image: Screenshot Youtube

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un essai pilote démarre ce jeudi à Zollikon (ZH). Il s'agit de tester la livraison par drone. Plusieurs groupes sont impliqués mais pas La Poste suisse, comme l'explique le Blick dans son édition du 28 septembre.

L'essai comprend le fabricant de drones américain Matternet, Mercedes-Benz Vans ainsi que Coop et Swisscom avec leur plateforme internet Siroop. Pour cette première mondiale, des représentants de Mercedes viendront de Stuttgart ainsi que le directeur général de Matternet, Andreas Raptopoulos.

Un drone sur le toit

Le principe se veut révolutionnaire. Dans une première phase, il sera réservé aux artisans en déplacement. Ceux-ci pourront se faire livrer des pièces directement par un drone se posant sur le toit des fourgonnettes de Mercedes-Benz. Ce qui doit leur éviter de quitter leur lieu de travail pour aller acheter eux-mêmes le matériel dont ils ont besoin.

Dans une seconde phase, ce service devrait s'ouvrir aux particuliers. Ceux-ci pourront passer leur commande sur ordinateur ou smartphone. Le commerçant, la plate-forme Siroop en l’occurrence, chargera alors le drone avec le produit commandé. L'appareil rejoindra ensuite la fourgonnette pour se poser sur son toit. Le chauffeur du véhicule récupère alors le colis avant de le livrer au client.

Déjà à Lugano

Le drone, un quadrocopter Matternet M2, peut voler jusqu'à 70 km/h dans un rayon de 20 kilomètres et porter un paquet de deux kilos. Il se dirige et atterrit de façon autonome sur la fourgonnette. Selon Andreas Raptopoulos, ce système est nettement moins cher qu'un service de courrier classique. Mais il risque de mettre les facteurs au chômage.

L'entreprise américaine Matternet n'est pas inconnue en Suisse. C'est elle qui est chargée de fournir des appareils autonomes capables de transporter des échantillons de laboratoire entre deux établissements du Réseau hospitalier du Tessin (EOC) situés à Lugano.

L'OFAC confirme

Les groupes impliqués se refusent à tout commentaire mais l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) a confirmé qu'une demande de test de drone leur avait été accordée à Zurich. Une première tentative a déjà eu lieu, sans problème, a ajouté Urs Holderegger, porte-parole à l'OFAC.

Cet essai-pilote est un prolongement du projet «Vans & Drones» que Mercedes et Matternet ont lancé au début 2015. Mercedes compte investir 546 millions de francs sur les cinq prochaines années dans le développement de son système de livraison par drone avec camionnettes électriques. Cette stratégie s'est concrétisée par une prise de participation du groupe de Stuttgart dans le fabricant de drones Matternet.

Créé: 28.09.2017, 10h03

Articles en relation

Le facteur prend de l'altitude

Lausanne L'EPFL a mis au point un drone capable de transporter un colis de 500 grammes sur une distance de deux kilomètres. Plus...

Un jeune Bernois sauve des chevreuils avec un drone

Suisse Un étudiant a conçu un drone pour repérer les cervidés dans les champs. Ceux-ci sont fréquemment victimes de machines agricoles. Plus...

Le drone, un casse-tête pour les prisons

Grande-Bretagne Une prison de l'île anglo-normande de Guernesey va installer un bouclier virtuel anti-drones, un dispositif présenté comme une première mondiale. Plus...

Les premiers drones de la Poste décollent au Tessin

Suisse Le géant jaune veut livrer par voie aérienne des échantillons de laboratoire pour deux hôpitaux de Lugano. Un service régulier est prévu dès 2018. D’autres entreprises du pays seraient intéressées. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.