Les lobbyistes sauvent leur peau au Palais fédéral

Conseil des EtatsLe franc tireur Thomas Minder voulait priver les lobbyistes de leur carte d'accès car ils pullulent dans les antichambres du pouvoir. La majorité des sénateurs a refusé de les expulser.

Thomas Minder est connu pour avoir lancé l'initiative sur les rémunérations abusives. Le peuple votera sur son texte en mars 2013

Thomas Minder est connu pour avoir lancé l'initiative sur les rémunérations abusives. Le peuple votera sur son texte en mars 2013 Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lors des sessions parlementaires, ils pullulent dans le Palais fédéral. Et notamment dans la salle des pas perdus, l'antichambre du Conseil national. Ils, ce sont les lobbyistes. Ils défendent les patrons ou les syndicats, les paysans ou les brasseurs de bière, les associations environnementales ou sociales, les caisses maladies ou les animaux.

Le sénateur Thomas Minder (UDC/SH) en a assez de les voir arpenter les couloirs, apostropher les élus ou s'immiscer dans le processus parlementaire. Il veut les priver de carte d'accès au Palais, cartes qui leur sont octroyées par les élus eux-mêmes.

Minder fonce dans le tas

Cette après-midi, il a défendu devant ses pairs son initiative parlementaire pour limiter l'accès des lobbyistes (voir texte ci-contre). Thomas Minder, rappelons-le, c'est l'homme qui a lancé l'initiative sur les rémunérations abusives des managers. Ce petit patron n'a pas peur de foncer dans le tas pour défendre ses idées.

Devant le Conseil des Etats, il n'a pas failli à sa réputation. Il a notamment mis en cause les lobbyistes d'economiesuisse qui distribuent au Palais même les propositions d'amendement. «Il y a des parlementaires qui se sont abaissés à se transformer en postiers .» Trop, c'est trop, il faut donc réglementer.

Pendant le débat, Thomas Minder reçoit pas mal de soutien. Celui de Pascale Bruderer (PS/AG) ou de Raphael Comte (PLR/NE). Ce dernier estime d'emblée que le lobbyisme fait partie du système suisse et qu'il a ses vertus. Mais il trouve que le ballet incessant des lobbyistes dans les antichambres du pouvoir nuit à la tranquillité des parlementaires.

Pas des politiciens à 100%

Urs Schwaller (PDC, FR) ne voit pas le problème. «Nous ne sommes pas des politiciens à 100%. J'ai besoin du contact permanent avec les lobbyistes.» Verena Diener (VL, ZH) estime que le travail des lobbyistes est «nécessaire et utile dans une démocratie vivante». Quant à Roland Eberle, il dénonce cette nouvelle réglementation. «Et après, on prive l'accès du Palais aux journalistes?».

Les orateurs qui veulent chasser les lobbyistes du Palais sont nombreux. Mais au vote, la majorité silencieuse torpille sans coup férir l'initiative parlementaire Minder par 22 voix contre 17. Les lobbyistes ont sauvé leur peau au Palais fédéral. Une preuve qu'ils ont bien fait leur boulot en amont?

Créé: 24.09.2012, 16h51

Le texte de l'initiative parlementaire

La loi sur le Parlement et les règlements des conseils seront modifiés de telle sorte que:

1. les lobbyistes ne recevront plus de cartes d'accès permanentes;

2. chaque député ne pourra faire octroyer une carte d'accès aux parties non publiques du Palais fédéral qu'à un seul collaborateur personnel et à un seul membre de sa famille élargie;

3. les Services du Parlement vérifieront les indications relatives aux détenteurs des cartes d'accès;

4. les Services du Parlement prendront des mesures en cas d'infraction aux dispositions ci-dessus.

Articles en relation

Le peuple votera sur les salaires abusifs

Initiative Le conseiller aux Etats Thomas Minder annonce qu'il maintient son initiative contre les salaires abusifs, et ce malgré l'acceptation par le Parlement d'un contre-projet indirect. Plus...

Bonus et salaires abusifs: le jeu des différences

Rémunérations des managers Qu’est-ce qui différencie le texte de Thomas Minder et celui adopté aujourd'hui par le Parlement? Petit explicatif avant une votation qui s'annonce hautement émotionnelle. Plus...

Thomas Minder sanctionné pour concurrence déloyale

Sénateur condamné Le conseiller aux Etats schaffhousois Thomas Minder écope d’une peine pécuniaire avec sursis pour concurrence déloyale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.