Passer au contenu principal

SuisseLoi contre l'homophobie: référendum en vue

La norme adoptée en décembre qui interdit l'homophobie au même titre que le racisme sera combattue par un référendum de l'UDF.

La norme antiraciste approuvée par le Parlement en décembre vise à protéger la communauté homosexuelle, bisexuelle, transgenre ou intersexe (LGBTI).
La norme antiraciste approuvée par le Parlement en décembre vise à protéger la communauté homosexuelle, bisexuelle, transgenre ou intersexe (LGBTI).

L'Union Démocratique Fédérale a décidé de lancer le référendum contre la révision de la norme pénale antiraciste. Le Parlement a adopté lors de la session d'hiver une modification du Code pénal qui interdit légalement l'homophobie au même titre que le racisme ou l'antisémitisme.

«Atteinte fondamentale à la liberté d'expression»

Le parti a pris cette décision lors de son assemblée des délégués samedi à Olten. La loi constitue une atteinte fondamentale à la liberté d'expression, écrit l'UDF dans son communiqué. Des opinions légitimes seront à l'avenir criminalisées et la nouvelle disposition entraînera une avalanche de plaintes.

La norme antiraciste, approuvée par le Parlement, sera étendue à la discrimination basée sur l'orientation sexuelle. Elle vise à protéger la communauté homosexuelle, bisexuelle, transgenre ou intersexe (LGBTI). Cette proposition est partie d'une initiative parlementaire de Mathias Reynard (PS/VS).

Une modification demandée de longue date

Cette modification était demandée de longue date par de nombreux organes internationaux des droits humains ainsi que plusieurs organisations de la société civile suisse. La coalition «Pour les êtres humains-contre la discrimination» avait envoyé une lettre aux parlementaires juste avant la session d'hiver 2014.

Lors des débats, les Chambres avaient finalement renoncé à inclure le critère d'identité de genre, qui devait permettre de protéger les personnes transgenres ou au sexe non déterminé. Il a été jugé trop flou.

L'UDF a également adopté son mot d'ordre pour la votation fédérale du 10 février. Elle recommande le non à l'initiative Stop mitage des Jeunes Verts. La mesure phare de ce texte prévoit que toute nouvelle parcelle à bâtir doit être compensée par le dézonage d'une parcelle de valeur équivalente ailleurs.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.