Passer au contenu principal

La loi sur le renvoi des étrangers criminels déçoit

La forte hausse des renvois en vertu de l’expulsion automatique des étrangers criminels n’a pas eu lieu.

En un an, l’entrée en vigueur de l’initiative UDC sur l’expulsion automatique des étrangers criminels n’a pas changé grand-chose. Selon les recherches effectuées par la SonntagsZeitung, le nombre d’expulsions n’a pas augmenté depuis le durcissement de la loi. Selon les réponses fournies par 17 cantons, 450 condamnations à l’expulsion ont été prononcées depuis octobre 2016, dont 400 ont été exécutées. Le journal évalue qu’en additionnant les chiffres des cantons qui n’ont pas répondu, les statistiques pour toute la Suisse se situent entre 500 et 800, soit exactement la même fourchette que les années précédant l’entrée en vigueur. On est bien loin des 4000 renvois annoncés par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.