Lourde peine confirmée pour une prise d'otages

SuisseLe Tribunal fédéral a rejeté tous les arguments du condamné, un Chinois de 34 ans qui avait pris en otage une famille dans le canton de Saint-Gall en 2005 avec deux complices.

Les juges de Mon Repos ont suivi l'argumentaire du Tribunal cantonal de Saint-Gall.

Les juges de Mon Repos ont suivi l'argumentaire du Tribunal cantonal de Saint-Gall. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal fédéral confirme la condamnation d'un Chinois de 34 ans à neuf ans de détention. En 2005, l'homme et deux complices avaient pris en otage une famille dans le canton de Saint-Gall afin de la dépouiller.

Dans un arrêt publié jeudi, la haute cour a rejeté tous les arguments du condamné. Ce dernier estimait entre autres que le principe selon lequel le doute doit profiter à l'accusé avait été violé et demandait son acquittement.

Les juges de Mon Repos ne l'ont pas entendu de cette oreille. Ils ont suivi au contraire l'argumentaire du Tribunal cantonal de Saint-Gall qui est fondé avant tout sur les témoignages des victimes. Même si ces déclarations recèlent certaines contradictions, il n'y a pas lieu de douter de la participation du condamné.

Une famille molestée

Devant l'instance précédente, le Chinois avait plaidé que les faits lui avaient été attribués à tort. Les empreintes digitales et les traces d'ADN relevées sur les lieux indiquaient juste qu'il connaissait la famille et qu'il lui avait rendu visite.

En novembre 2005, le condamné s'était introduit avec deux complices dans l'appartement vide des victimes. Les trois hommes avaient maîtrisé le père et ses deux filles lorsque ces derniers étaient rentrés à la maison. La mère avait connu le même sort à son arrivée.

Lorsque le père avait remis la clé de son restaurant et un faux code pour le coffre-fort, deux des auteurs avaient quitté l'appartement. Le père était ensuite parvenu à alerter la police. (arrêt 6B_1107/2018 du 11 décembre 2018) (ats/nxp)

Créé: 20.12.2018, 14h51

Articles en relation

Expulsion annulée par le Tribunal fédéral

Justice Un ressortissant espagnol récidiviste mais né en Suisse ne sera finalement pas expulsé pour cinq ans. Plus...

Graffeurs blanchis après un vice de procédure

Suisse Faute de défenseur, deux jeunes sprayeurs ont passé entre les gouttes de la justice, selon une décision du Tribunal fédéral. Plus...

La livraison de données peut être punissable

Suisse Le Tribunal fédéral a donné raison au Ministère public de la Confédération qui voulait poursuivre un homme accusé d'avoir livré des données bancaires sans autorisation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.