Lüscher renonce à se porter candidat

Succession de Didier BurkhalterLe conseiller national PLR genevois se dit «très favorable à une candidature de Pierre Maudet» pour occuper le siège de Didier Burkhalter au Conseil fédéral.

L'élu PLR veut se concentrer sur son rôle au Conseil national.

L'élu PLR veut se concentrer sur son rôle au Conseil national. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Christian Lüscher renonce à briguer la succession du conseiller fédéral neuchâtelois. A 54 ans, il estime ne pas être «le Genevois d'avenir» du gouvernement. «J'ai déjà été candidat il y a huit ans, mais depuis ma vie a changé», explique le libéral-radical dans une interview publiée jeudi sur le site du Temps. «Je suis papa de deux jumelles nées en 2011. Je suis associé depuis 2014 d'une grande étude (...). Je veux assumer mes responsabilités vis-à-vis de mes associés et collaborateurs».

Et le vice-président du PLR d'ajouter qu'après dix ans à la Chambre du peuple, il se sent plutôt un homme de législatif que d'exécutif. «Si j'ai la chance d'être réélu à Berne, j'assumerai vraisemblablement la présidence de la commission de l'économie et des redevances qu'on dit la plus prestigieuse, ce qui sera l'apogée de ma carrière politique.»

Capacité de mobiliser

Concernant l'éventuelle candidature du conseiller d'Etat Pierre Maudet, Christian Lüscher relève que «ce sera son choix». Mais il l'estime «parfaitement légitime». «C'est un Latin. Il a un bilan politique sérieux après dix ans dans un exécutif. Il est capable de mobiliser à l'interne et à l'externe du parti. (...) Et il a 39 ans», souligne M. Lüscher.

Le vice-président du PLR estime que le ministre ne se grillerait pas en se lançant maintenant. «Si Pierre Maudet décide de se présenter et qu'il n'est pas élu, son âge, ses qualités et le fait qu'il exercerait alors encore comme conseiller d'Etat ne lui enlèveraient aucun droit de postuler par la suite, dans une autre configuration».

Pour lui, le critère numéro un est celui de la qualité de la candidature. «Qui peut le mieux représenter le PLR au sein du Conseil fédéral, servir le pays, et faire briller le parti? Peu importe, à mes yeux, que ce soit un homme ou une femme».

Echéances diverses

Les candidats genevois à la candidature ont jusqu'à vendredi midi pour s'annoncer auprès du parti cantonal. Une assemblée des délégués se tiendra mardi soir pour désigner le cas échéant un candidat.

Les sections cantonales ont jusqu'au 11 août pour proposer des noms au parti suisse. Désigné mardi par le PLR tessinois, le conseiller national tessinois Ignazio Cassis est le premier candidat officiel à la succession de Didier Burkhalter. (ats/nxp)

Créé: 03.08.2017, 16h57

Articles en relation

Vaud tacle Genève pour l’élection au Conseil fédéral

Candidature féminine La candidature d’un homme, fût-il Pierre Maudet, est jugée inopportune par le président du Groupe PLR latin, Olivier Feller. Plus...

Olivier Feller plaide pour une candidature romande

Succession Burkhalter Pour le conseiller national vaudois, le Tessin a le droit d'avoir son conseiller fédéral. Il souhaite qu'un Romand se présente, si possible une femme. Plus...

La bourde du 1er Août de Jacqueline de Quattro

Succession Burkhalter La NZZ a demandé aux papables à la succession de Didier Burkhalter leur discours du 1er Août. La Vaudoise reconnait avoir envoyé un texte de 2015 remanié. Plus...

Les PLR tessinois soutiennent en bloc la candidature unique d’Ignazio Cassis

Succession Burkhalter Cette décision laisse une place pour un candidat romand. Et en particulier pour une femme. Plus...

Le PLR tessinois ne lance qu'un seul candidat

Succession de Didier Burkhalter La section cantonale a désigné mardi Ignazio Cassis comme son seul candidat pour succéder à Didier Burkhalter au Conseil fédéral. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...